Protestation des surveillants de prison devant la prison des Baumettes

Le syndicat FO a lancé une journée nationale de protestation pour dénoncer les conditions de travail des surveillants de prison. A Marseille, la CGT s'était associée au mouvement devant le centre de détention des Baumettes, à Marseille.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Leurs appels sont récurrents. Régulièrement, les surveillants de prison alertent sur leurs difficiles conditions de travail. Leur manque d'effectifs se fait cruellement ressentir. Et sur les lieux de détention, ils dénoncent une dégradation de la situation..
Selon le syndicat FO, il manquerait 2500 personnes sur tout le territoire pour répondre correctement aux missions réclamées par l'administration pénitentiaire, 50 pour le seul Centre de détention des Baumettes à Marseille.
Lors du dernier rassemblement de protestation des surveillants en septembre dernier, des sanctions auraient été prises à l'encontre des contestataires. Un climat tendu que dénonce également un membre délégué de la CGT.