L'apiculture bio fait appel au financement participatif

L'apiculture est indispensable à la biodiversité du département. Agribio espère favoriser le passage de l'activité au bio grâce à une campagne de financement participatif. / © France 3
L'apiculture est indispensable à la biodiversité du département. Agribio espère favoriser le passage de l'activité au bio grâce à une campagne de financement participatif. / © France 3

L'association Agribio 06, qui cherche à protéger la biodiversité des Alpes-Maritimes et favoriser l'agriculture bio, a lancé il y a quelques jours une campagne de financement participatif pour financer ses actions. Une bonne manière de croiser agriculture, modernité et solidarité.

Par Titouan Lemoine

Le projet lancé par Agribio pour sa campagne de financement est centré sur les abeilles.

Vecteurs indispensables de la pollinisation des plantes (indispensable à la survie de toutes les autres espèces, homme compris), ces insectes sont aujourd'hui en grand danger. L'influence conjointe de la pollution, des maladies et de l'apparition de nouvelles espèces invasives, comme le redoutable frelon asiatique, fait régulièrement baisser la population d'abeilles dans les Alpes-Maritimes.

Depuis une quinzaine d'années, le taux de mortalité des abeilles oscille entre 30 et 40% (contre 5% dans des conditions idéales). Il y a donc urgence à se mobiliser. Un grand plan apicole avait d'ailleurs été lancé l'année dernière. L'action d'Agribio 06 vise à former les apiculteurs à de nouvelles pratiques, sensibiliser la société civile et peut-être, susciter de nouvelles vocations d'apiculteurs.

Pour cela, l'association a besoin de 18 000€. Elle n'en a jusqu'à présent récolté que 15 000, et cherche à compléter la somme grâce au financement participatif.

Une toute nouvelle plate-forme pour une toute nouvelle campagne.

Pour sa campagne, Agribio 06 a fait appel à la plate-forme Miimosaspécialisée dans les projets agricoles. Il s'agit de la dernière née des plate-formes participatives françaises (comme Kiss Kiss Bank Bank ou Ulule). Elle n'a été lancée que le 27 octobre dernier et n'accueille pour l'instant que trois projets.



La campagne d'Agribio, lancée le 31 octobre, durera jusqu'au 31 décembre. Les récompenses promises comprennent un guide des producteurs bio du département (10€), un pot de miel de lavande (35€) et jusqu'à une formation au métier d'apiculteur bio avec visite d'un rucher (80€). Pour l'instant, Agribio a récolté environ 10% de la somme pour une dizaine de contributeurs.

Vous pouvez souscrire depuis cette adresse.

Financement participatif de l'apiculture bio
Reportage de Vanessa Koeppen et Frédéric Cerulli

 

Sur le même sujet

Didier Deschamps donne son nom au stade de Cap d'Ail

Les + Lus