Jardim: “Un match important pour Monaco, décisif pour Benfica”

Arrivée à Lisbonne ce lundi pour Tiémoué BAKAYOKO. / © ASMonaco
Arrivée à Lisbonne ce lundi pour Tiémoué BAKAYOKO. / © ASMonaco

Les joueurs de l'AS Monaco sont arrivés ce lundi à Lisbonne, pour la rencontre de Champions League de ce mardi face au Benfica. Pour l'entraîneur de Monaco, Leonardo Jardim, cette rencontre entre Benfica et l'ASM est "importante" pour sont club mais "décisive" pour les Portugais. Interviewe AFP.

Par Anne Le Hars

Pour l'entraîneur de Monaco, Leonardo Jardim, qui retrouve un stade de la Luz où il ne s'est jamais imposé, la rencontre de cette 4e journée de Ligue des champions mardi entre Benfica et Monaco est "importante" pour l'ASM mais "décisive" pour les Portugais qui ne comptent qu'un seul point en trois matchs.

Question: Est-ce spécial pour vous qui avez entraîné le Sporting Lisbonne, de revenir ici sur le terrain de Benfica ?
Réponse de Leonardo Jardim: C'est agréable de revenir ici, de retrouver beaucoup d'amis, des visages qu'on connaît. Mais nous sommes ici pour jouer un match de Ligue des champions. 

Q: Votre attaquant Dimitar Berbatov s'est blessé il y a deux semaines et vous rencontrez des problèmes offensifs, cela vous préoccupe-t-il ?
R: C'est vrai que nous manquons d'efficacité, mais nous le savons et nous travaillons pour progresser dans ce domaine. Mais dans le même temps, nous sommes aussi l'une des équipes qui a encaissé le moins de buts en Ligue des champions. On doit donc d'abord essayer de maintenir cette stabilité même si bien sûr on doit essayer de marquer plus. Quant à Benfica, nous savons que le classement du groupe (Benfica est dernier avec un seul point, Monaco 2e avec 5 pts, ndlr), ne reflète pas du tout la qualité de cette équipe. Benfica a la pression, mais c'est une grande équipe qui répondra présent demain (mardi).

Q: En 13 matchs ici, aucun club français ne s'est jamais imposé au stade de la Luz. Comment expliquez-vous ce qui ressemble à une malédiction ?
R: Un jour cela arrivera, il faut une première fois.  

Q: Vous avez entraîné le Sporting, quelle image avez-vous laissé ici ? 
R: C'est difficile de dire quelle image les gens ont de moi, je pense que les supporters du Sporting m'aiment, les autres non. La nostalgie ? Non je n'ai pas
de nostalgie de revenir ici, j'ai changé. Je travaille sur le projet de Monaco, j'ai un objectif.

Q: Comme décririez-vous l'ambiance au stade de la Luz et dans votre carrière, avez vous déjà gagné ici ? 
R: Il y a toujours une ambiance très chaude ici. Pour le Benfica, la différence entre jouer à domicile et à l'extérieur, c'est que quand l'équipe joue ici, les 
supporteurs l'aident beaucoup et c'est une grande force. Non je n'ai jamais gagné ici.

Q: Avez-vous le sentiment d'avoir grillé un joker il y a deux semaines lors du match aller à Louis II en concédant le nul (0-0) et pensez-vous que cette rencontre soit capitale
R: C'est un match important pour nous, mais décisif pour Benfica. 

Propos recueillis en conférence de presse par l'AFP.

Sur le même sujet

Les + Lus