• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

L'expédition Tara révèle des microplastiques dans toute la Méditerranée

Un membre de l'expédition à l'intérieur de la goélette Tara / © Photo AFP
Un membre de l'expédition à l'intérieur de la goélette Tara / © Photo AFP

Depuis 10 ans, des scientifiques analysent les eaux des mers et des océans à bord de la goélette Tara, spécialement affrétée pour leurs recherches. Les derniers prélèvements pratiqués en Méditerranée révèlent la présence de plastiques et de microplastiques sur toute la surface de la mer.

Par Ghislaine Milliet avec AFP

Les scientifiques de la goélette Tara ont fait des constats "édifiants" lors de leur expédition en Méditerranée pour traquer les microplastiques et étudier leurs effets sur les écosystèmes marins.
"Les premiers constats de l'expédition sont édifiants", a assuré Gaby Gorsky, directeur scientifique de l'expédition qui a démarré en mai, dans une communication à l'AFP.

"A chaque relevé de filet, il a été prélevé des échantillons de plastique ou de microplastique, et ce dans toute la Méditerranée"


a précisé Stéphane Bruzaud, de l'Université de Bretagne Sud, soulignant des concentrations
plus importantes dans les eaux de certains pays, ainsi qu'à proximité des grandes villes, ports et zones touristiques.
Reste que des "concentrations non négligeables" ont également été observées en haute mer, bien qu'on pourrait penser que les microplastiques y soient plus dispersés, a ajouté le Pr Bruzaud, interrogé par l'AFP.
Lors de l'expédition (la dixième pour Tara depuis 2003), à laquelle ont participé 14 laboratoires, quelque 2.300 échantillons ont été prélevés lors de 350 traits de filets, tant au large que près des côtes, des embouchures de rivières ou des ports.
La composition chimique du plastique collecté sera étudiée, tout comme l'interaction entre le zooplancton, base de la chaîne alimentaire marine, et le plastique. Les premiers résultats devraient être connus à partir du printemps.
L'expédition comportait un volet scientifique, mais également un volet de sensibilisation du public aux enjeux environnementaux. Ainsi, quelque 12.000 personnes et scolaires ont été accueillies à bord de la goélette à l'occasion d'escales dans 13 pays du pourtour méditerranéen.
La goélette Tara / © Photo AFP
La goélette Tara / © Photo AFP

Après avoir parcouru 15.000 km (8.000 milles nautiques), le voilier est attendu dans l'après-midi à Lorient. Il y sera accueilli par la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal, à l'occasion du premier jour de la semaine européenne de réduction des déchets.
En novembre et décembre 2015, le voilier se rendra à Paris à l'occasion de la conférence mondiale sur le climat. Avant cela, Tara se déplacera, à partir de mars, dans plusieurs villes de France pour sensibiliser le grand public aux questions liées au climat.

Sur le même sujet

Jérôme Viaud (06), maire de Grasse revient sur la dégradation de sa permanence

Les + Lus