Cet article date de plus de 6 ans

Monaco se la joue outsider ce mercredi soir face à Arsenal

Malgré un statut de meilleure défense de la compétition, Monaco et sa jeunesse se déplacent dans la peau de l'outsider pour défier l'Arsenal d'Arsène Wenger ce mercredi à Londres, en 8e de finale aller de la Ligue des champions.
Monaco est solide et, mis à part une élimination aux tirs au but en demi-finale de Coupe de la Ligue contre Bastia (0-0) le 4 février, puis un non-match à 11 contre 10 à Guingamp (0-1), quatre jours plus tard en championnat, effectue un début d'année 2015 de très bon niveau.

L'équipe de Leonardo Jardim n'a encaissé que deux petits buts, dont un anodin en Coupe de France contre Rennes (3-1), au cours de son bilan flatteur de sept victoires, trois nuls et une seule défaite depuis le début de l'année. 
Une solidité à reproduire au niveau européen mardi même si les absences de Carvalho, Raggi, Bakayoko (blessures), du capitaine Toulalan (suspension) puis l'incertitude planant sur Kurzawa, touché à une cuisse, seront préjudiciables. 
A Nice, vendredi en championnat, les Monégasques ont encore démontré leur capacité à faire front en allant s'imposer 1-0 malgré une infériorité
numérique durant toute la 2e période. "Stratégiquement, nous avons été très bons", se félicite Jardim.
"Gagner à 10 avant la Ligue des champions donne de la confiance. On a fait preuve d'un très bon état d'esprit." explique le gardien Danijel Subasic.
Le gardien international croate, qui a su garder sa cage inviolée pendant 842 minutes en championnat jusqu'à la défaite de Guingamp, sait que la Ligue des champions demande encore plus d'investissement.

"On est solide derrière. Mais contre Arsenal, nous avons beaucoup de blessés et notre capitaine suspendu, il faudra être à 110%".

Vasyliev: "Arsenal aura la pression"

Monaco, actuelle meilleure défense de la Ligue des champions devra encore démontrer sa capacité à être hermétique. "Pour faire un résultat là-bas, il faudra bien défendre tous ensemble. Je pense que l'on aura des opportunités devant", prophétise le capitaine Jérémy Toulalan, qui, suspendu, regardera le match à la télé.


Pour cela, il faudra un Yannick Ferreira Carrasco, pourtant victime d'une grosse béquille contre Nice, en pleine possession de ses moyens. Leonardo Jardim espère aussi compter sur Dimitar Berbatov, actuellement en difficulté, mais capable d'optimiser ses fulgurances. "Je préfère le voir jouer une heure de façon intensive, puis le préserver, que 90 minutes et le fatiguer pour la suite", expliquait le technicien après la victoire à Nice.

Reste à savoir si cela convient au Bulgare d'effectuer le travail de sape pour qu'Anthony Martial passe derrière lui essayer d'en récolter les fruits.
Pour la direction monégasque, critiquée pour avoir affaibli son effectif à la fin de la saison dernière en lançant un projet basée sur la jeunesse contraire à l'idée initiée lors du rachat du club par le milliardaire russe Dmitry Rybolovlev, ce huitième de finale ressemble à une aubaine.

"J'ai confiance, se délecte le vice-président Vadim Vasyliev. C'est une très belle affiche où Arsenal sera favori. Ce sera intéressant. D'autant que de nombreux liens unissent Monaco et Arsenal, comme Arsène Wenger ou Thierry Henry. C'est Arsenal qui aura la pression".


Le dirigeant russe pousse même: "Ce sera la possibilité de montrer et de promouvoir notre projet. On possède l'équipe la plus jeune des 16 derniers qualifiés"
On saura dès ce mercredi soir si la rigueur affichée par la jeunesse monégasque est suffisante pour tutoyer l'excellence au niveau européen, seule véritable ambition qui unit Rybolovlev et le Prince Albert à propos du club princier. (Avec AFP)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ligue des champions as monaco monaco football sport