SNCF: les fraudeurs vont payer plus cher

Publié le Mis à jour le
Écrit par V.K

La SNCF augmente à partir de ce lundi les amendes pour les voyageurs sans billets. Pour les trajets inférieurs à 150 km, par exemple, l'amende passe de 35 à 50 euros. La SNCF a par ailleurs demandé aux services de l'Etat de l'aider pour obtenir les adresses des contrevenants. 

Selon Guillaume Pepy, le président de la SNCF, le taux de fraude est de 2 ou 3% sur le TGV et jusqu'à 10 ou 15% en "zone dense". Il y aurait et au moins 100.000 fraudeurs réguliers en France. Guillaume Pépy a prévenu: 

"après avoir fait beaucoup de pédagogie, aujourd'hui on serre la vis (...) ça commence lundi",





Ce qui change si vous êtes contrôlé sans billet:

En cas de régularisation à bord et de paiement immédiat, il faudra régler :
  • 50 euros (trajets de moins de 150 km),
  • 50 euros + le prix du billet (trajets de plus de 150 km).
En cas de non-régularisation à bord et d’établissement d’un procès-verbal, il faudra régler sous 2 mois :
  • jusqu’à 88 euros (trajets de moins de 150 km),
  • jusqu’à 88 euros + le prix du billet (trajets de plus de 150 km).
  • au-delà de 2 mois, le dossier est transmis au Trésor public et un paiement de 375 euros est exigé.

Si vous vous présentez spontanément au contrôleur: 

Pour les billets sans réservation obligatoire, il faudra payer :
  • 7 euros + le prix du billet (trajets de moins de 150 km),
  • 15 euros + le prix du billet (trajets de plus de 150 km).
Pour les billets avec réservation obligatoire, il faudra payer :
  • 15 euros + le prix du billet.

Des mesures spécifiques à la côte d'Azur: 

Pour réduire la fraude liée à la multi-utilisation des billets non compostés, la durée de validité des billets sans réservation obligatoire valables dans les trains TER et INTERCITÉS, passe de 7 à 1 jour en  Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées et Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Lutte contre la récidive: 

La récidive concerne 60% des PV établis. La SNCF pourra désormais s’adresser aux administrations d’État compétentes pour fiabiliser l’adresse réelle des contrevenants. Les interventions dela  police nationale et  la gendarmerie seront renforcées pour prendre en charge les fraudeurs qui refusent de décliner leur identité.

Toutes les précisions sur les tarifs, les mesures, sont ici