"La Voix est Libre", spéciale "Bouches-du-Rhône" : les petites phrases à retenir...

Samedi, durant plus d'une heure, l'émission "La Voix est Libre" présentée par Thierry Bezer a donné la parole aux représentants des principales forces politiques dans le département des Bouches-du-Rhône. Retour sur les "petites phrases" de l'émission.

 A une semaine du premier tour des élections départementales, ce nouveau numéro de "La Voix est Libre" était consacré samedi 14 mars aux enjeux du scrutin dans les Bouches-du-Rhône.

En direct sur le plateau de France 3 Provence, entourant le présentateur de Thierry Bezer, cinq responsables politiques : Valérie Boyer, députée UMP ; Jean-David Ciot, député et 1er secrétaire départemental du PS ; Pierre Dharéville, 1er secrétaire départemental du PCF ; Michel Amiel, sénateur Force du 13 et Stéphane Ravier, sénateur et secrétaire départemental FN. 

Durant plus d'une heure, chaque invité a ainsi pu s'exprimer sur des sujets aussi divers que la métropole, l'aide sociale, le vote Front National ou encore l'abstention (cliquez ici pour revoir l'émission). L'occasion de quelques envolées rhétoriques dont en voici quelques extraits :

"Entre Martine Vassal et Jean-Noël Guérini, je choisis Guérini" -  Jean-David Ciot (PS).

"Quitter le PS, on peut s'en remettre croyez-moi" - réponse de l'ancien socialiste désormais Force du 13, Michel Amiel, en réponse à Jean-David Ciot (PS).

"Il faut défendre une politique capable de rassembler à gauche. Ce que ne fait pas le gouvernement" - Pierre Dharéville (PCF) à propos de la gauche désunie dans les Bouches-du-Rhône.

"Je serais ravie qu'une femme prenne la tête du conseil départemental des Bouches-du-Rhône" - Valérie Boyer (UMP) évoquant Martine Vassal, chef de file de la droite et candidate aux élections départementales à Marseille.

 "Partout où Manuel Valls passe, le vote FN pousse. Je l'invite à revenir à Marseille" - Stéphane Ravier (FN).