Var : un plan de sauvegarde pour les céramistes de Salernes

Les ateliers de fabrication disparaissent peu à peu. La préfecture du Var s'est engagée aider les entreprises : crédit d'impôt, meilleure visibilité. Pour ne pas perdre un savoir faire unique… 

Savoir-faire unique​ et ancestral

Un plan de sauvegarde a été mis en place en janvier pour aider les céramistes de Salernes.
Dans le petit village du haut Var, c'est la fameuse tomette qui a fait le succès des céramistes à la fin du 19e siècle et au temps de la reconstruction de Marseille et de Toulon après la seconde guerre mondiale.
Au milieu du 20e siècle, il y avait 50 fabriques qui employaient plus de 1 200 ouvriers, aujourd'hui il ne reste que 15 ateliers... Et les fabricants souffrent d'un manque de reconnaissance.

La préfecture du Var s'est engagée aider les entreprises : crédit d'impôt, meilleure visibilité avec la création d'une route de la céramique… Pour ne pas perdre un savoir faire unique…On parle de techniques datant de 7 000 ans ! Un comité de suivi doit faire le point en mai.

Un des fabricants s'est vu confier récemment la fabrication de 120 000 tomettes pour la restauration de l'Hôtel de Caumont d'Aix-en-Provence, un musée qui ouvrira ses portes le 6 mai prochain !
Reportage à Salernes :