5 nouvelles perquisitions dans les Alpes-Maritimes dans le cadre de l'état d'urgence

Les forces de l'ordre perquisitionnent un appartement aux Moulins, à Nice
Les forces de l'ordre perquisitionnent un appartement aux Moulins, à Nice

Les mesures administratives se poursuivent dans les Alpes-Maritimes dans le cadre de l'état d'urgence. La préfecture fait le point dans un communiqué;

Par Catherine Lioult

L’état d’urgence à été mis en place sur l’ensemble du territoire français, suite aux attentats perpétrés dans la capitale.  Cette mesure a été prise par le président de la République et décrétée par un conseil des ministres exceptionnel réuni dans la soirée du vendredi 13 Novembre.
Dans les Alpes-Maritimes, pour les journées  des 4, 5 et 6 décembre 2015, 5 nouvelles perquisitions ont été effectuées  à domicile (1 à Cannes, 1 à Menton, 2 à Nice et 1 à La Trinité).

TOTAL DES MESURES PRISES DEPUIS LE 14 NOVEMBRE 2015

Mesures individuelles :
  • 6 assignations à résidence (4 à Nice, 1 au Cannet, 1 à Carros) 
  • 50 perquisitions à domicile (1 à Antibes, 1 à Cagnes-sur-Mer, 2 à Cannes, 1 au Cannet, 4 à Carros, 4 à Drap, 1 à Grasse, 2 à Menton, 20 à Nice, 1 à Peillon, 1 à La Roquette-sur- Siagne, 1 au Rouret, 1 à Saint-Jeannet, 1 à Tourrette-Levens, 3 à La Trinité, 3 à Valbonne, 1 à Vallauris, et 2 à Vence)
  • 6 restrictions de liberté d’aller et venir.

Mesures collectives :
  • 4 perquisitions de lieux de culte clandestins (Beausoleil, Drap, Nice et Tourrette-Levens) 
  • 4 arrêtés de fermeture de lieux de culte clandestins (Beausoleil, Drap, Nice et Tourrette- Levens)
  • 6 perquisitions d’établissements commerciaux (5 à Nice, 1 à Cannes) et 4 fermetures de lieux de restauration (1 à Cannes et 3 à Nice).

Sur le même sujet

Les + Lus