Cet article date de plus de 6 ans

Adam fanny en quart de finale !

Une petite heure de jeu et puis s'en va ! En neuf mènes, l'équipe emmenée par Michel Adam quitte ce Mondial La Marseillaise sur une sévère fanny. La triplette Puccinelli, Dubois et Tyson Molinas n'a pas eu besoin de forcer son talent face à des adersaires passés complètement à travers.
Malgré la canicule, la triplette Adam-Pasquin-Calderoni n'a pas eu le temps de prendre un coup de chaud. C'est même un grand froid qui a soufflé sur cette équipe pourtant talentueuse. Ce matin, elle avait sorti le grand Henri Lacroix sur le score sans appel de 13 à 3. Seulement là, les trois compères ont complètement manqué ce rendez-vous des quarts de finale. Alors quand on est confronté à Jean-Michel Puccinelli, Vigo Dubois et Tyson Molinas, ça ne pardonne pas....
La machine de tir enrayée
Pourtant, un homme a fait sa partie : Michel Adam. Le vainqueur du Mondial La Marseillaise cuvée 2007 a fourni un jeu de grande densité, tant au point qu'au tir. Mais hélas, il semblait évoluer dans un labyrinthe où il n'a jamais pu retrouver ses partenaires égarés. La première mène pourtant ne laissait pas présager le naufrage qui allait les engloutir. De reprises de point en tirs réussis, les deux équipes se disputaient la marque sur le même pied d'égalité, même si la triplette Puccinelli ouvrait le score de 3 points.
La seconde mène mettra en évidence les premiers signes de défaillance. Le tireur Alexandre Calderoni en effet manque double sur un nouveau beau point de l'impérial Vigo Dubois. Là, le milieu manquait à son tour son premier tir, puis frappait sans cadrer. Du coup, la diziéme boule depuis le début de partie de la triplette jouée par Michel Adam s'annonçait déjà capitale. Adam le met beau, Tyson Molinas manque avant de frapper sans cadrer. Vigo se colle à gauche du but, Adam tente le devant de boule. En vain. Jean-Michel Puccinelli rajoute, et son équipe mène déjà 6 à 0.
La niaque de Michel Adam 
Pourtant, la triplette Adam aurait pu recoller au score dans la troisième mène. Sauf que le tireur manquait, imité en double par le milieu Cristofari Pasquin, alors qu'ils possédaient 3 boules d'avance. Bien seul, Michel Adam laissait le tir à deux à Tyson Molinas, qui frappait. A 8-0 en trois mènes, la situation semblait déjà critique. Quatrième mène, et Michel Adam décide de sortir l'électrochoc et de prendre le tir. Sur un nouveau superbe point de Vigo, il manque avant de réaliser un superbe carreau. La mène tourne à leur avantage, avant que Cristofari Pasquin, passé milieu, ne manque double, tandis qu'Alexandre Calderoni perdait ses deux boules au point. Jean-Michel Puccinelli se jetait alors sur l'occasion pour rajouter superbement ses deux boules, et haussait le score à 11 à 0.

Deux mènes nulles plus tard, Michel Adam démontrait toute sa classe et sa combativité. Après deux nouveaux trous de Cristofari Pasquin, Adam se dirigeait d'un pas guerrier vers le rond pour s'attaquer au bouchon, qu'il explosa à sa deuxième. Mène suivante, au bord de la mort, Adam de nouveau expédiait le but hors du cadre, et laissait un maigre espoir à son équipe. 
Seulement, dans la 9ème mène, encore mal après deux boules perdues de ses coéquipiers, il attaquait de nouveau le bouchon. Cette fois, il le manquait, et Puccinelli, Dubois et Molinas posaient le pied sur Le Vieux-Port.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la marseillaise à pétanque sport pétanque