Cet article date de plus de 4 ans

Alpes-de-Haute-Provence : Champtercier se prépare à accueillir 100 migrants

Ces migrants venus de Calais doivent être logés dans le centre de vacances de Chandourène. Ils vont être accueillis au cours de la première quinzaine d'octobre. Un accueil, dans ce petit village, qui fait débat 
les migrants doivent être logés dans ce centre de vacances situé sur la commune
les migrants doivent être logés dans ce centre de vacances situé sur la commune
Une centaine de migrants, évacués de la Jungle de Calais, sera hébergée à Champtercier dans le Pays Dignois. Dès le 15 octobre, l’ancien village vacances de Chandourène servira de Centre d’accueil et d’orientation. La municipalité a écrit à la population pour éviter toutes tensions et incompréhensions.

Le courrier de la mairie, envoyé cette semaine aux plus de 820 habitants de Champtercier, explique notamment que : Ce sont des structures temporaires, qui doivent permettre à des hommes et à des femmes de se poser ». Dans cette lettre le maire Régine Ailhaud-Blanc explique également que cette venue de cent migrants pour une durée de six mois maximum s'est faite sur décision préfectorale. Une arrivée de migrants qui suscite beaucoup de débats dans ce petit village.

Reportage Véronique Bouvier et Léo Centofanti

durée de la vidéo: 01 min 44
Le petit village de Champtercier se prépare à accueillir une centaine de migrants

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration