Départementales 2021 : les Alpes-de-Haute-Provence basculent à droite

Publié le Mis à jour le
Écrit par Annie Vergnenegre
Les résultats des élections départementales 2021 dans les Alpes-de-Haute-Provence.
Les résultats des élections départementales 2021 dans les Alpes-de-Haute-Provence. © FTV

Les électeurs des Alpes-de-Haute-Provence ont fait basculer le département ce dimanche au second tour des élections départementales. Jeudi, la présidence reviendra à la droite. 

Les Alpes-de-Haute-Provence, ancrées à gauche depuis 1998 ont basculé ce dimanche à l'issue du second tour. La droite l'emporte dans 11 des 13 cantons, où l'on votait ce dimanche.

18 sièges pourvus dimanche reviennent aux binômes LR, 2 aux Divers centre. 

C'est une sévère défaite pour la gauche qui compte 8 sièges (2 COM, 2 PS, 4 DVG). Elle conserve Chateau-Arnoux-Saint-Auban, Digne 1 où le président socialiste René Massette est réélu et Reillanne. Mais le canton de Digne 2 ancré à gauche depuis 40 ans bascule à droite.

Voici les binômes élus de ce second tour :

  • Barcelonnette : les LR Elisabeth Jacques et Jean-Michel Tron sont élus (68,94 %) face à Rémi Gaechter-Géraldine Martel (UGE) 31,06%.
  • Chateauranoux-Saint-Auban : les COM Lila Desjardins et René Albert Joseph Villard (56,11%) sont élus face à Simon Caparros-Sandrine Cosserat (DVC) 43,89 %.
  • Digne 1 : René Massette-Geneviève Primiterra (62,97%) face à Hélène Richer-Stéphane Sansano (UGE) 37,03 %.
  • Digne 2 : les LR Pierre Catillon-Sandra Raponi (50,08%) face à Emmanuelle Martin-Georges Pereira (DVG) 49,92 %. 
  • Forcalquier : les LR Michel Dalmasso-Patricia Paul (52,33%) face à Geoffroy Gonzalez-Brigitte Reynaud (DVG) 47,67 %.
  • Manosque 1 : les LR Jacques Bres-Stéphanie Colombero (65,02%) face au RN Christian Girard-Valérie Lafay-Angelvin 34,98 %.
  • Manosque 2 : les LR Camille Galtier-Laurie Sardella  sont élus (57,01%) face à Lionel Fantova-Emmanuelle Fontaine-Domeizel (SOC) 42,99%.
  • Manosque 3 : les LR Jean-Claude Castel-Marion Magnan (62,42%) face à Sylvain Miralles-Estelle Suner (VCOM) 37,58%.
  • Oraison : les DVC Marie-Claude Brusat-Benoît Gauvan (54,86 %) face à Gérard Paul-Benoît Gauvan (UG) 45,14%.
  • Reillanne : les DVG Michèle Moutte-Pierre Pourcin (52,14 %) face à Alain Clapier-Claire Dufour (COM) 47,86 %.
  • Riez : les LR Eliane Barreille-Claude Bondil sont élus (66,33%) face à Muriel de Vita et Eric Sauvaire (RN) 33,67 %.
  • Seyne : les DVG  Evelyne Faure-Jean-Yves Roux sont élus (100%)
  • Sisteron : les LR Robert Henri Louis Gay-Isabelle Morineaud (58,91 %) sont élus face à Jocelyne Feraud-Sylvain Jaffre (DVC) 41,09%. 
  • Valensole: les LR Michèle Cottret-Marcel Gossa sont élus (68,52%) face à Martine Ravier-Robert Vidal (RN) 31,48 %.

Dans la canton de la Seyne, le binôme DVG composé d'Evelyne Faure et Jean-Yves Roux a été proclamé élu dans l'entre-deux tours après retrait de leur adversaire qualifié.

Un binôme LR a été proclamé élu par erreur au premier tour dans le canton de Castellane (Alain Delsaux et Magali Surle-Girieud).La préfète a déposé un recours devant le tribunal administratif.

Le Rassemblement national qui se présentait dans trois duels à Manosque 1, Riez et Valensole n'a aucun élu.

L'abstention est historiquement forte dans ce scrutin, à 57,15 %. En 2015, l'abstention était de 43,37% au second tour. 

  • Les enjeux de ce second tour 

Dirigé par le Parti socialiste depuis 1998, le département des Alpes-de-Haute-Provence était depuis la démission de son président Gilbert Sauvan (PS) pour raison de santé en 2017 le lieu d'une expérience originale : une inédite coalition "arc-en- ciel", présidée par René Massette (PS), qui lui a succédé, regroupant des élus de droite et de gauche pour conserver la collectivité.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.