Élection présidentielle : Jean-Claude Castel, maire de Corbières-en-Provence parraine Éric Zemmour

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emilie Mechenin
Après Marine Le Pen en 2017, Jean-Claude Castel parrainera Eric Zemmour pour la présidentielle de 2022.
Après Marine Le Pen en 2017, Jean-Claude Castel parrainera Eric Zemmour pour la présidentielle de 2022. © Emilie Mechenin / FTV

La course aux 500 parrainages continue pour les candidats à la présidentielle. Jean-Claude Castel, maire d'une commune rurale des Alpes de Haute-Provence a décidé de soutenir Éric Zemmour. Rencontre avec les élus et les habitants.

Corbières-en-Provence, village rural de 1200 habitants des Alpes de Haute-Provence : son église, sa petite zone industrielle, son épicerie et sa mairie. C'est justement le maire qui fait parler de lui. 

Jean-Claude Castel a décidé de donner son parrainage au candidat Éric Zemmour. "Sa candidature risque d'être bloquée par l'entre-soi des grands partis, justifie l'édile. Quand on est démocrate, il faut donner sa voix à quelqu'un qui représente une grande partie de l'opinion." 

Maire depuis 2008 de Corbières-en-Provence et ancien LR, il explique avoir fait pareil en 2012 pour permettre à Marine Le Pen de participer à la présidentielle.

Dans le village, c'est justement la candidate du RN qui était arrivée en tête lors des deux tours de la présidentielle en 2017.

L'appel de Zemmour aux maires

Cette fois, le maire de Corbière semble avoir entendu l'appel d'Eric Zemmour. Le 21 décembre, dans une vidéo; il demandait aux maires de France leur soutien, face à un système de parrainage "qui protégerait les grands partis"

Pour se présenter à la présidentielle, chaque candidat doit rassembler 500 signatures auprès d'élus comme les maires, les députés, des sénateurs ou encore les conseillers départementaux. Depuis 2017, tous les parrainages sont rendus publics.

"Je peux me qualifier de soutien"

"Participer au jeu démocratique", voici la principale raison avancée par Jean-Claude Castel, avant de reconnaître qu'il se retrouve dans les idées d'Éric Zemmour. 

Je peux me qualifier de soutien, il va dans le sens de mes idées profondes. Il fait un constat extrêmement réaliste de l'état de notre pays: la déchéance de l'école républicaine, la perte de l'amour du drapeau, l'invasion démographique qui vient d'autres pays.

Jean-Claude Castel

"Zemmour c'est le RPR d'avant (ndlr: Le Rassemblement pour la République, le parti qui a précédé l'UMP), des hommes qui étaient des vrais hommes d'État", ne tari pas d'éloge l'élu. Exclu du parti Les Républicains en 2017, il annonce cependant qu'il n'intégrera pas le parti  Reconquête d'Éric Zemmour. 

Qu'en pensent les habitants ?

Devant le bar du village, le maire assume ce soutien apporté au candidat d'extrême droite. "Si c'est un problème pour les habitants, ils me vireront aux prochaines élections, annonce l'élu, bravache. On prend les paris?"

Autour de lui, peu de réactions. "La décision du maire ne me dérange pas, même si je n'approuve pas à 100% son choix", explique tranquillement un retraité.

"Je ne m'intéresse pas trop à la politique, reconnaît un autre habitant, installé dans le village depuis 6 ans. Mais si le maire soutient Éric Zemmour, je pourrais voter pour lui."

Quelques rues plus loin, les réactions sont moins positives. Hors micro, certains habitants se disent en colère après le choix de leur élu. 

"Ça me choque qu'un maire le soutienne, s'exaspère une sexagénaire venue rendre visite à son frère pour les fêtes. Son anti-démocratie, sa violence, son absence de programme économique, ce n'est pas un type qui peut être président de la République."

Réaction mesurée de l'opposition municipale

Si le maire s'engage individuellement quand il choisit un candidat, difficile de ne pas associer le nom du village à ce soutien.

"Bien sûr, on va être stigmatisé, on va être pointé du doigt, mais c'est le jeu politique, relativise Michèle Legendre, élu LR de la liste d'opposition. Je respecte le choix du maire, même si ce n'est pas le candidat que je défendrais." 

Où en sont les parrainages ? 

De leur côté, les services de communication d'Éric Zemmour indiquent avoir déjà obtenu 350 promesses de parrainage.

Si le Grand-Est concentre la plus grande part des soutiens au candidat d'extrême droite, ses services ne veulent pas communiquer de chiffres précis pour la région PACA. On sait déjà que Yann Bompard, maire d'Orange, fait partie des élus qui le soutiendront

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.