Jeux Olympiques 2024 : Manosque veut devenir centre de préparation des équipes internationales

Labellisée "Terre de Jeux 2024" en janvier, Manosque se positionne pour accueillir les équipes en préparation pour les Jeux Olympiques de 2024. Le choix sera fait à l'automne. 

© FTV

Manosque veut participer à la grande fête des JO 2024. Elle rêve d'être une base arrière pour les délégations internationales en stage de préparation pendant l'Olympiade.

La première étape était d'être labellisée Terre de Jeux, c'est le cas depuis janvier. Elle veut désormais être référencée comme centre de préparation aux Jeux (CPJ) à disposition des 206 Comités Nationaux Olympiques et 184 Comités Nationaux Paralympiques du monde entier. 

Cinq disciplines

La cité de Giono se positionne sur le rugby, le tennis de table, l'athlétisme, le judo et la gymnastique. Elle entend s'appuyer sur des structures déjà existantes.

"On est en train de refaire le stade de rugby pour la Coupe du monde 2023 (2 millions euros), et on est en pourparler avec une équipe pour être base arrière des matchs de Marseille, explique Alain Demoulin, 1er adjoint délégué au sport, on a aussi une magnifique salle de tennis de table et de gym, on vient de refaire une piste d'athlétisme (400.000 euros)". 

Manosque veut jouer la complémentarité avec Digne-les-Bains qui s'est positionnée sur le vélo. "On a le même esprit, c'est de défendre notre territoire des Alpes-de-Haute-Provence pour que l'on parle de nous et que les gens viennent", souligne Alain Demoulin. 

L'atout Provence

Les centres retenus doivent répondre à un cahier des charges sur les équipements sportifs comme pour leurs services d’accueil (hébergement, restauration, transport, sécurité…).

Si Manosque est référencée par le Comité National Olympiques, les équipes sauront qu'elles trouveront sur place les installations dont elles ont besoin pour s'entraîner et préparer les jeux. 

Selon l'élu, Manosque a tout pour séduire les athlètes. "On est à la ville et à la campagne en même temps, on a des belles structures, on a du stationnement facile, il y a peu de distance entre les installations et les hôtels, et s'ils veulent couper de l'entraînement, il y a des choses magnifiques à voir tout autour"

Comme Marseille qui accueillera les épreuves nautiques et certains matchs de football, la Haute-Provence espère profiter des retombées des JO. 15 à 20 millions de personnes sont attendues en France pendant les jeux.

La liste des CPJ retenus sera connue en septembre ou octobre. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport