• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Sisteron : un stage dans les cuisines de l’Elysée

Thomas Bassuel, élève au lycée hôtelier de Sisteron, va faire son stage de première dans les cuisines de l'Elysée. / © France 3
Thomas Bassuel, élève au lycée hôtelier de Sisteron, va faire son stage de première dans les cuisines de l'Elysée. / © France 3

A bientôt 18 ans, Thomas Bassuel est élève au lycée hôtelier de Sisteron en bac technologique. Son rêve est de devenir cuisinier. Pour se former, il vise l'excellence il a donc choisi les cuisines de l'Elysée pour son stage de première.
 

Par P.S.

Sérieux, déterminé et surtout passionné de cuisine, Thomas Bassuel a de l’ambition. En première au lycée hôtelier de Sisteron, il a demandé à faire un stage dans les cuisines du Palais de l’Elysée. Et à sa grande surprise : il a été accepté.

« C’était un défi et un challenge parce que pour moi c’était inabordable, raconte-t-il. J’ai tenté le coup d’envoyer mon CV et ma lettre de motivation. Je me suis dit que je n’avais rien à perdre. Au contraire, j’ai tout gagné. Une semaine après j’ai eu la réponse de l’Elysée comme quoi j’étais pris en stage. »
 

"Des conditions presque parfaites"

Son professeur de cuisine, Maxime Fiacre, est fier de lui. Car travailler dans de belles maisons c’est toujours un plus pour un élève:  « Ils vont travailler dans des conditions presque parfaites avec les produits qui vont bien, la technicité, la qualité de la cuisine française. Ils vont avoir des beaux clients en face », s’enthousiasme-t-il.
Sisteron : un stage dans les cuisines de l’Elysée
Intervenants : Thomas Bassuel, lycéen // Maxime Fiacre, professeur de cuisine au lycée hôtelier de Sisteron Un reportage de : Véronique Bouvier / Léo Centofanti

Depuis sa naissance, Thomas doit vivre avec une maladie génétique rare qui le fatigue beaucoup. Son corps ne fabrique pas de globules rouges. Habitué à se battre, il n’a peur de rien mais il appréhende un peu  son immersion à l’Elysée.

« J’ai la pression. Est-ce que je vais être à la hauteur ? On verra bien. Ça ne peut être qu’une belle opportunité », relativise l’adolescent.

Soutenu dans cette démarche par les disciples d’Escoffier, association pour la transimission et l'évolution de la cuisine, Thomas a même obtenu de loger à l’Elysée. Il se dit prêt pour ce défi.

 

Sur le même sujet

Philippe Vardon (RN) explique pourquoi il veut être le prochain maire de Nice

Les + Lus