Vaccinobus : la tournée en Paca a débuté pour les lycéens des six départements

Dix jours après la rentrée des classes, le taux de vaccination est en forte progression. 67% des 12-17 ans ont reçu une première dose. Une moyenne nationale qui cache des disparités. Notre région est à la traîne. Pour inciter les adolescents à se faire vacciner des équipes mobiles sont déployées.
Des vaccinobus vont sillonner les six départements de la région Paca pour tenter de sensibiliser les jeunes à la vaccination
Des vaccinobus vont sillonner les six départements de la région Paca pour tenter de sensibiliser les jeunes à la vaccination © Michaël Flores / FTV

Selon les chiffres avancés par la région , actuellement, 27 % des jeunes de moins de 17 ans en Provence-Alpes-Côte d'Azur sont totalement vaccinés contre 32,4 % en France.

"Dans ce contexte, les Agences Régionales de Santé et les rectorats ont reçu pour instruction d’organiser un comité de pilotage dans chaque département associant l’Education nationale, la Préfecture, le Département et la Région afin de mettre en place un dispositif de vaccination en milieu scolaire pour les élèves de 12-17 ans, non vaccinés", indique la région Paca.

Des vaccinobus à la rencontre des jeunes

Quatre vaccinobus se déplaceront dans les lycées des six départements de la région, tous les jours de 9h00 à16h00 dans les établissements volontaires.

Et cela a commencé ce lundi dans les Alpes de Haute-Provence, au Chaffaut-Saint-Jurson.

Angoissé et un peu tendu, Julian a passé le plus dur et peut souffler. Il est vacciné. 
Et à 17 ans, il peut le faire même sans le consentement de ses parents. 

"Mon père est vacciné, avec les deux doses, et ma mère dit qu'il n'y a pas asssez de recul sur les vaccins", explique le jeune homme.

Comme Julian ils étaient 11 élèves et une enseignante à recevoir des premières et secondes injections ce lundi matin. 

La vaccination est ouverte aux mineurs mais aussi aux équipes pédagogiques et administratives et agents des lycées.

"Je suis interne au lycée Carmejane, je suis loin de chez moi et on n'a pas le temps de me vacciner là-bas, donc c'est plus facile de le faire ici", indque une lycéenne du lycée agricole de Chaffaut-Saint-Jurson.

"C'est un peu dans le cadre du sport, parce que j'ai un club, pour pouvoir participer aux activités sportives, il faut être vacciné", précise un jeune garçon.

Juste à côté, devant le lycée, des jeunes filles discutent de la vaccination, et comme chez les adultes, il y a débat. 

Et les arguments sont semblables : "Je le fais pas, parce que j'attends d'avoir un peu de recul, et de voir un peu les effets secondaires".

"Moi personnellement, je l'ai fait et cela m'a permis de faire pas mal de choses cet été que je n'aurai pas pu faire sans, et c'est plutôt pour protéger ma famille que je l'ai fait", argumente une autre jeune fille.

Inquiétude face à la faible mobilisation des jeunes 

Les autorités sanitaires s'inquiètent du faible nombre de vaccinés chez les 12-17 ans du département bas-alpin. 52% ont reçu une dose contre 67% au niveau national. 

"Quand ils verront tout l'interêt que cela a pour eux d'être vacciné, Je pense aussi que les inquiètudes vont être levées. Ils verront leurs petits camarades qui seront vaccinés, qui n'ont eu aucun effet secondaire, je pense que les choses vont s'arranger", constate Anne Hubert 
Directrice  de l'Agence Régionale de Santé des Alpesde Hautes-Provence.

Jusqu'au début du mois d'octobre, des vaccinobus seront déployés dans les lycées volontaires de la région PACA. Essentiellement les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paca économie vaccins - covid-19 santé société éducation