"Ça se mange dans des yaourts ou à l'apéritif" : trois amis agriculteurs se lancent dans l'élevage d'insectes

Manger de la viande, ça n'est plus tendance. Manger des insectes, c'est un peu ragoûtant mais plein de protéines. Trois agriculteurs de Forcalquier se sont lancés dans ce drôle d'élevage.

Le chant des grillons pour remplacer le meuglement des vaches ? L'idée a germé dans la tête de trois amis, conscients de l'intérêt nutritif des insectes. Ces petites bêtes demandent peu d'entretien : de la salade et un peu d'eau.

"Je me suis posé plein de questions sur l'alimentation. On nous prépare petit à petit en disant que manger de la viande, c'est pas bien. Je me suis dit qu'il y a une possibilité de trouver quelque chose de différent. Mais il va falloir de la protéine. Je comprends qu'il faut manger de l'herbe, mais il faut de la protéine", décrit Denis De Crescenzo, agriculteur chez Insecte Provence, dans les Alpes de Haute-Provence.

L'espèce choisie est le grillon domestique. En 3 mois à peine, les charmants bébés vont passer du pondoir à la nurserie. 

"On met des pondoirs où ils viennent pondre de tout petits œufs qui ressemblent à des grains de riz", détaille Issifou Goumbi, agriculteur Insecte Provence. 

Un peu plus loin, derrière une porte, la lumière est plus basse pour une autre production, tout aussi atypique.

"Ce sont des vers de farine. On peut les trouver dans des pâtes, après la musculation, c'est un apport de protéines, ça se mange dans des yaourts ou à l'apéritif", suggère Issifou Goumbi.

Deux milliards de personnes sur la planète mangent déjà des insectes. Les 3 amis agriculteurs n'ont plus qu'à obtenir une autorisation de vente.

Restaurateurs et brasseurs de Forcalquier sont déjà intéressés par ces aliments aux vertus, certes, tentantes.