A découvrir dans les Alpes-Maritimes : les lacs de Millefonts, une antique exploitation de fer

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sarah Dumeau

Les lacs de Millefonts, à proximité de la commune de Valdeblore, abritaient au Moyen-âge une exploitation de fer. Pas courant dans ces terres surtout connues pour le pastoralisme. Cet été, nous vous faisons (re)découvrir les merveilles des Alpes-Maritimes.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

"Les lacs de Millefonts sont étagés, on aperçoit d'abord le premier, le lac Petit - comme son nom ne l'indique pas, c'est en fait le plus gros des quatre - le lac Long, le lac Gros et, enfin, sur le retour, le lac Rond, qui peut parfois être asséché", décrit Bernard Baldassare, guide de randonnée et président de Chemins d'Azur

Ces lacs sont situés dans la vallée de Valdeblore, dans le Parc National du Mercantour. Le départ de la randonnée s'effectue depuis le village de Saint-Dalmas Valdeblore, duquel on accède au parking des Millefonts. 

Depuis le parking, il faut compter environ 1 heure 30 pour arriver au premier lac "pour un marcheur moyen", précise Bernard Baldassare. 4 à 5 heures sont nécessaires pour faire la boucle complète, avec tous les lacs.

Il est conseillé d'effectuer cette randonnée entre juin et septembre sinon, il peut encore y avoir de la neige. En effet, les lacs sont situés très hauts : le lac Petit est à 2229 mètres et le dernier à 2375 mètres.

Les randonneurs aguerris pourront pousser jusqu'au mont Pépoiri. Ce coup-ci, ça grimpe plus fort : 650 mètres de dénivelé contre 400 en moyenne pour la randonnée jusqu'aux lacs. Mais le résultat en vaut la peine : de là-haut, on a une vue à 360 degrés sur les lacs Millefonts, le massif du Mercantour, la vallée des Merveilles et toute la ligne franco-italienne.

Une fois arrivé aux lacs, vous pourrez pique-niquer à votre aise et même bivouaquer : il est autorisé de planter sa tente de 19 h à 9 h.

Mais, bien évidemment, vous ne serez pas seuls : de nombreux touristes et locaux connaissent l'endroit et viennent s'y rafraîchir. L'eau ne dépasse jamais les 15 degrés contre 27 en moyenne pour la Méditerranée, qui affiche des températures bien au-dessus des normales de saison.

Extraction de minerais

Mais même si l'eau est trop froide pour vous, le lieu peut valoir le détour pour son histoire... particulière. "A côté des lacs de Millefonts, vous aviez une exploitation antique de fer", raconte Alix Milucci, accompagnateur en montagne qui propose des randonnées instructives avec Ciel et cimes

Les traces de cette ancienne exploitation, qui avait lieu au col de la Ferrière, ne sont pas forcément visibles pour le randonneur : "il n'y a plus de noir parce que ça pourrait remonter à un millier d'années", explique l'accompagnateur en montagne. Mais des fouilles archéologiques ont permis d'en savoir plus.

Les minerais étaient extraits puis descendus sur quasiment 500 mètres afin d'être chauffés pour récupérer le fer.

"A cet endroit, on a retrouvé des traces de foyers, des charbons, des traces d'un feu qui a été entretenu", raconte Alix Milucci. Cette exploitation minière a d'ailleurs transformé le paysage : la forêt qui entourait les lacs s'est considérablement réduite puisque le bois était utilisé pour chauffer les minerais. 

La mine a fini par être abandonnée, car trop pauvre en minerais. Pour en savoir plus sur l'histoire des Millefonts.