Tour d'horizon des cellules psychologiques d'écoute pour rompre l'isolement du au confinement

Le confinement peut être difficile à vivre et la prolongation au delà de 15 jours constitue pour certains un seuil difficile à passer. Les pouvoirs publics et certains professionnels ont mis en place des plateformes d'écoute. Tour d'horizon.

Des cellules d'aide au téléphone à disposition si besoin
Des cellules d'aide au téléphone à disposition si besoin © Margaux Blanloeil, FTV
Depuis le mardi 17 mars midi, notre vie est considérablement modifiée. Suite à la pandémie de Covid-19, les Français ont l'obligation d'être confinés. Plus le droit de sortir toute la journée, il nous faut justifier nos déplacements (travail, courses, rendez-vous chez le médecin ou aide aux personnes les plus fragiles).

Voilà qui peut être source de stress, d'anxiété. Avons-nous des malades dans notre entourage, allons-nous attraper le virus, si oui, comment serons-nous soignés efficacement ? La période est anxiogène, le besoin de parler essentiel. 
 

Une cellule régionale d’écoute et de soutien psychologique

Depuis le début de la semaine, un numéro est disponible :  04.97.13.50.03.
Une plateforme d'écoute a été mise en place conjointement par la ville de Nice, le Centre Régional de Psychotraumatisme des Régions PACA-CORSE et les cellules d'urgences médico-psychologique de chaque département. 
Médecins, psychologues, étudiants en Master de psychologie clinique sont à votre écoute du lundi au vendredi de 9 heures à 20 heures. L'appel est gratuit.
 

Une plateforme à Monaco


Depuis ce mercredi, les résidents monégasques qui le souhaitent peuvent composer le numéro 92 05 55 00 tous les jours, de 10 h à 20h. Il s'agit là aussi d'une plateforme téléphonique dédiée d’écoute et de soutien anonyme.  
Les professionnels orienteront les appelants soit vers des bénévoles de la Croix-Rouge monégasque, soit vers des psychologues de ville, soit, si nécessaire, vers un médecin, en lien avec la Cellule d’Urgence Médico-Psychologique du Centre Hospitalier Princesse Grace.
 

Soutien psy coronavirus


Dépassés, stressés, appelez-nous !
Quatre thérapeutes ( sophrologues, spécialistes de l'hypnose ou de l'art thérapie) ont créé le 23 mars dernier une page Facebook avec ce slogan.
Elles sont de Biot ou de la Roquette-sur-Siagne dans les Alpes-Maritimes, d'Avignon (Vaucluse) ou de Sète (Hérault). 
Elles proposent tous les jours un atelier pour déstresser.
Il existe deux façons de les contacter : un message via la page  ou à l'adresse suivante soutien.psy.coronavirus@gmail.com. Il est aussi possible de composer le numéro d'une des quatres professionnelles.
Il s'agit d'un entretien gratuit en cas de stress intense ou de violence conjugale.

Le mieux, c'est la solidarité, c'est d'être là pour des personnes qui en ont besoin, pour les amener à lâcher leurs émotions et amener du positif


explique  Myriam Gribelin, l'une des quatre thérapeutes.

SOS Amitié, fédération de 44 associations régionales, permet aussi de mettre des mots sur une période de souffrance. Les Petits frères des Pauvres disposent aussi d'une ligne d'écoute  Solitud’écoute (0 800 47 47 88, anonyme et gratuite, 7j/7, de 15h à 20h). Elle est réservée  aux personnes isolées de plus de 50 ans.  Elle est relayée sur l'antenne d'RCF.
Il est aussi possible pendant cette période de confinement de profiter d'ateliers créatifs en ligne, de cours de sport. N'hésitez pas à participer, cette période de confinement est compliquée et de l'avis de professionnels de santé, il faudra tenir encore quelques temps ... avant de reprendre une activité normale.

Dans le Var, à Fayence 


Une cellule de soutien psychologique est mise aussi en place sur 3 niveaux :Cette plateforme est accessible par un numéro unique : 04 65 03 06 63.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société solidarité coronavirus : conseils pratiques
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter