Alpes-Maritimes : quelles aides pour la reconstruction dans les vallées dévastées par la tempête Alex

Le gouvernement a prévu une enveloppe de 20 millions d'euros pour aider le département des Alpes-Maritimes après les crues du 2 octobre dernier, une annonce qui fait réagir Christian Estrosi, patron de la Métropole Nice Côte d'Azur. On fait le point sur les montants annoncés.
Une partie de cette maison située dans le hameau de Piene basse (Breil-sur-Roya, Alpes-Maritimes) a été emportée par la Roya lors de la tempête Alex le 2 octobre 2020. Elle est aujourd'hui suspendue dans le vide.
Une partie de cette maison située dans le hameau de Piene basse (Breil-sur-Roya, Alpes-Maritimes) a été emportée par la Roya lors de la tempête Alex le 2 octobre 2020. Elle est aujourd'hui suspendue dans le vide. © L.B./FTV
L'annonce a été faite devant les députés de l'Assemblée Nationale par Olivier Dussopt, ministre délégué aux Comptes publics, dans le cadre du vote du projet de loi de finances pour 2021.

Nous allons ajuster un certain nombre de programmes, notamment "ouvrir 20 millions d'euros" dans le cadre de la mission "cohésion des territoires" pour "aider le département des Alpes-Maritimes qui a besoin de ce soutien.

Olivier Dussopt, ministre délégué aux Comptes publics.


Cette enveloppe est donc une aide pour les Alpes-Maritimes, après les crues dévastatrices et meurtrières dans le Haut-Pays pendant le passage de la tempête Alex, le 2 octobre dernier. Elle fait suite à un amendement déposé par la sénatrice Dominique Estrosi-Sassone.

Et elle est la bienvenue, tweete le président LR du Conseil départemental, Charles-Ange Ginesy.
 
Même satisfaction du député LR de la première circonscription des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti.

La Métropole Nice Côte d'Azur "oubliée", selon son président


Christian Estrosi, maire de Nice et patron de la Métropole Nice Côte d'Azur ( soit 49 communes, notamment des vallées de la Tinée et de la Vésubie) n'a pas tardé à réagir après cette annonce. 

Je m'étonne que le gouvernement ne parle pas de la Métropole Nice-Côte-d'Azur, alors que nous avons pourtant évalué à près d'un milliard d'euros le montant total des dégâts sur l'ensemble de nos infrastructures et de nos réseaux.

Christian Estrosi, président de la Métropole NCA

Il rappelle que sur le territoire de la Métropole, des travaux colossaux de reconstruction des routes, de ponts, des réseaux d'eau et d'électricité, sont en cours.

50 kilomètres de voirie ont été détruits tout comme des ponts et ouvrages d'art, plusieurs kilomètres de réseaux d’assainissement ont été emportés, tout comme les réseaux d'eau potable ou de télécommunication.
1 500 entreprises sont également impactées. 

Les aides engagées ou annoncées

En cette fin novembre, voici les montants des aides annoncées à ce jour par l'Etat et les collectivités territoriales. Des dossiers sont en cours d'instruction (Union Européenne) il est impossible d'être précis sur les sommes qui seront attribuées aux zones sinistrées. 
Les aides s'échelonneront sur plusieurs années, et les budgets de 2021 sont en cours d'élaboration.

Métropole (vallée de la Tinée et de la Vésubie) : 
►Fonds d’urgence Métropolitain : 20 millions d'euros
►Fonds d’aide exceptionnel en faveur des communes : 2 millions d'euros, soit 20% de la dotation de solidarité métropolitaine.
►Plan pluriannuel d’investissement.

La Carf, communauté d'agglomération de la Riviera Française, ( vallée de la Roya)
2 millions ont été mobilisés depuis la catastrophe ( travaux d'urgence pour l'eau potable et l'assainissement, l'évacuation des déchets, les transports urbains, déblaiement dans le lit dela Roya et renforcement des berges, et la solidarité territoriale). 

Etat :
100 millions d’euros, au titre de la solidarité nationale.
Plusieurs centaines de millions d’euros dans le cadre des dispositifs de droit commun .
► Mobilisation des fonds européens, renforcés dans le cadre du plan de relance européen.
Fonds Barnier pour la reconstruction de bâtiments détruits (non éligibles aux indemnités des assurances).

Région :
50 millions d’euros, dont 10 millions votés dès le 9 octobre.

Département :
► Plusieurs millions d’aides directes aux entreprises.
►Possibilité de mettre en œuvre une ligne de crédit de 200 millions d’euros.

Union européenne
►Courrier commun avec la Région, pour demander la mobilisation du Fonds de solidarité de l’UE.

Monaco
► Aide d’urgence de 4 millions d’euros.
 

Un bilan toujours provisoire

Le bilan humain s'élève à 9 morts mais demeure provisoire. 9 personnes sont toujours portées disparues, selon le parquet de Nice. Ce bilan est difficile à établir car des corps ont été exhumés des cimetières emportés par les flots. Cette situation complique l'identification victimes réelles des récentes intempéries.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo solidarité société économie