Amarré à Antibes, le Caribe ne peut faire face à la nouvelle tarification du port Vauban

L'association les Pointus d'Antibes, propriétaire de cet ancien sardinier de 70 ans lance pétition pour que le bateau reste sur la commune. Sur les réseaux sociaux, l'affaire fait le buzz. On vous dit tout !

Le Caribe est un bateau qui propose des sorties culturelles et scolaires. Propriété de l'association Les Copains des pointus d'Antibes, il est amarré au port Vauban.
Mais les copains sont tombés des nues en recevant la facture de la CCI pour les premiers mois de l'année.

Reportage à Antibes ce lundi 11 juin :

Pour 5 mois ( 4 mois d’hiver à 25.09€ / jour et un mois d’été à 50.18€ / jour)  elle s'élève à 4 566.38€. C'est beaucoup plus qu'avant et beaucoup trop, pour l'association.


Et il n'y a pas de remise, note l'association,  ni associative et encore moins patrimoniale. L'explication : la nouvelle tarification mise en place par la Chambre de Commerce et d'Industrie Nice Côte d'Azur qui a repris en gestion prisvée les ports d'Antibes Vauban et Gallice.


Une pétition est en ligne à destination du maire d'antibes, Jean Leonetti. Elle a déjà rassemblé 312 signatures. L'association annonce qu'elle devra se séparer de ce bateau avec de tels tarifs.

Ce bateau n'a pas de valeur vénale intrinsèque, c'est juste du patrimoine d'Antibes qui risque de partir dans des mains de particulier dans le meilleur des cas, dans le pire, dans les mains des poissons (nous plaisantons à peine). Aidez nous à faire comprendre à la mairie que sur les 400 places dont elle disposait à titre d'intérêt général, notre bateau à toute sa valeur patrimoniale.



 

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité