Cet article date de plus de 3 ans

Antibes : ils ont trouvé refuge au centre d'accueil de nuit

Le froid arrive. Dans les Alpes-Maritimes, les villes de Nice, Cannes, Grasse et Antibes ont déjà ouvert leurs centres d'hébergement de nuit pour les personnes à la rue. Chacun y trouve abri avec sa propre histoire, et repart le lendemain matin.

Des pensionnaires du centre d'hébergement de nuit d'Antibes. 32 places y sont disponibles pour les sans abris.
Des pensionnaires du centre d'hébergement de nuit d'Antibes. 32 places y sont disponibles pour les sans abris. © France3cotedazur
7 heures 30. Il ne reste plus qu'une demi-heure aux pensionnaires du centre d'hébergement de nuit d'Antibes pour quitter les lieux. C'est la règle. Chaque matin, ils doivent repartir pour une nouvelle journée, livrés à eux-mêmes. Certains enchaînent avec une journée de travail, d'autres compteront les heures, dans la rue.

Au centre d'accueil de nuit d'Antibes, chacun vient avec sa propre histoire : galère passagère, rupture familiale, étrangers sans point de chute. Certains ne seront restés qu'une nuit, d'autres reviendront ce soir. 32 places sont disponibles pour eux.

durée de la vidéo: 02 min 02
Le centre d'accueil de nuit à Antibes - témoignages ©France3cotedazur


Dans les Alpes-Maritimes, les centres d'hébergement de nuit, principalement gérés par les Centre Communaux d'Action Sociale, offrent 208 places pour les hommes et 41 places pour les femmes. La préfecture précise qu'elle dispose également de 417 chambres d'hôtel pour l'hébergement d'urgence.

Le point sur les capacités d'hébergement de nuit :
 

durée de la vidéo: 00 min 44
Point sur les capacités d'accueil de nuit dans les Alpes-Maritimes. ©France3cotedazur

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
froid météo social société solidarité