Antibes : les salariés du plus gros Carrefour de France en grève ce samedi

Publié le
Écrit par Emma Arnau .

Près de 200 salariés étaient mobilisés ce samedi matin devant les portes du Carrefour d'Antibes. Ils demandent une revalorisation de leurs salaires. La proposition faite par la direction d'une hausse de 2,5% n'est pas satisfaisante pour les syndicats.

"Bonjour Madame, excusez-nous du ralentissement aujourd'hui, grève chez Carrefour par rapport aux salaires". La file de voitures s'allonge à l'entrée du Carrefour d'Antibes. Les salariés distribuent leurs tracts sous la pluie. Depuis 7h ce matin, ils filtrent les clients pour faire passer leur message.

Ce samedi 24 septembre, les salariés de Carrefour ont répondu à un appel à la mobilisation générale un peu partout en France. L'hypermarché d'Antibes est le plus gros de l'enseigne en France, avec près de 700 salariés. Environ 200 salariés ont manifesté devant les portes de l'établissement.

Lors de la dernière réunion de négociation avec les syndicats, la direction avait proposé une augmentation de 2,5% des salaires au 1er novembre 2022. Insuffisant pour les salariés et les syndicats qui demandent une augmentation de 5%. 

Un salarié, veste rouge CGT arrête une voiture "Aujourd'hui on est payés 1200 euros par mois madame, noter PDG est à 8 millions d'euros par an, ce qui représente 4000 euros de l'heure. Notre seul moyen de mouvement aujourd'hui, c'est de faire grève, de ralentir un maximum les voitures pour faire comprendre aux personnes que Carrefour est en colère."

La CGT Groupe Carrefour appelle à une mobilisation générale jusqu'au 29 septembre inclus. 



« Vu la situation de tous les employés, et vu l’inflation, on est vraiment au ras des pâquerettes" explique André Dallebey, délégué du personnel CGT à notre équipe sur place." La vie est trop chère. Toutes les boites se battent pour des augmentations de salaire. On va avoir une électricité qui augmente de 15%, le gaz de 15%, l’essence pour venir travailler, c’est hors de prix. On fait ses courses, un caddie de 100 euros vous n’avez pratiquement plus rien dedans. Voilà, aujourd’hui, on est bien obligés de réclamer notre .»    



Dans la foule des manifestants, Maryline travaille à Carrefour Antibes depuis 24 ans. Elle dit gagner 1350 euros net par mois. "C'est très compliqué, ça fait pas beaucoup, on travaille énormément, on a de gros horaires de travail par jour. Je suis à 35 heures, on est en sous-effectif permanent. On a une cadence assez intense à Antibes, car il y a une grosse clientèle."



Ce qui choque les salariés, c'est aussi le bénéfice du groupe qui n'est pas répercuté sur les salaires de ses employés. "On a fait plus d’un milliard de bénéfice en 2021 pour l’ensemble de Carrefour, et on nous on n’est pas augmenté, on ne nous propose que 2,5%. On en réclame 5% et 1000 euros de prime" rajoute Maryline. 

Notre PDG gagne 4000 euros de l'heure. Un salarié qui a 15 ans de boite gagne 11,17 euros

André Dallebey, délégué du personnel CGT

Les mesures de soutien de la direction 

La direction nous indique que cette proposition de hausse de 2,5 % des salaires au 1er novembre 2022 équivaudrait à une hausse de 8,3% depuis Août 2021 (en additionnant les précédentes revalorisations) soit "de loin l'augmentation la plus importante de toutes les entreprises de la grande distribution, là où le taux d'inflation est d'environ 5,8% en France". 

Elle ajoute qu'à cette augmentation s'additionne : 

  • une prime de partage de la valeur de 100 €
  • une prolongation de la remise sur achats de 12% (carburant compris) jusqu'au 31 mars 2023

En 2021, la direction dit avoir accordé des mesures de soutien du pouvoir d'achat : 

  • 5,7% d'augmentations de salaire accordés depuis novembre 2021
  • Indemnité inflation doublée en Novembre 2021 (200 €) 
  • Revalorisation de la remise sur achats de 10% à 12% (carburant compris)
  • Intéressement en hausse de + 11% (soit 417 €) par rapport à 2021
  • Participation en hausse de + 14% (soit 941 €) par rapport à 2021 (+ 64% en 4 ans)

La direction ajoute enfin : "Carrefour se positionne comme le distributeur le mieux-disant en matière de relations sociales."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité