• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Antibes : des militants anti-captivité réunis devant le Marineland

Militants anti-captivité, devant le Marineland d'Antibes, le 10 août 2019 / © FTV / F.Cerulli
Militants anti-captivité, devant le Marineland d'Antibes, le 10 août 2019 / © FTV / F.Cerulli

Nouvelle édition de l'opération "Nuit debout". Samedi 10 août, une quarantaine de militants contre la captivité des animaux se sont retrouvé devant le Marineland d'Antibes.

Par POC avec AFP

L'association "C'est assez !" a organisé une nouvelle manifestation devant le Marineland d'Antibes. De 18h30 à 22 heures, les militants ont  sensibilisé le public sur les conditions de vie des animaux marins détenus dans les parcs marins.

"Ce qui est choquant c'est qu'il y ait deux ours polaires au Marineland placé par le programme européen d'élevage, qui est organisé par les directeurs de parcs européens pour se dispatcher les espèces en voie de disparition, sauf qu'avoir des ours polaires sur la Côte d'Azur avec la canicule qu'on connaît cette année, c'est aberrant", s'insurge Emmanuelle Sultani, responsable Provence pour l'association "C'est assez !"

Des accusations de maltraitance que réfute Pascal Picot, le directeur général du Marineland "Nos ours ont accès à des grottes de glace 24h/24, il y a deux piscines d'eau de mer à 14°C et des cavernes réfrigérées et climatisées à 20-21°C".

La taille des bassins est l'autre combat de l'association "C'est Assez !", comme l'explique Emmanuelle Sultani : "Les orques souffrent car elles sont dans des bassins trop petits. Ce sont les plus grands prédateurs des océans et là elles ne peuvent pas exercer leurs activités de chasse, de nage. Elles devraient nager plus de 180 kilomètres par jour. A Marineland, elles ne peuvent même pas se mettre à l'abri du soleil car il n'y a pas de voiles d'ombrage."


Pour en savoir plus : 
Parcs aquatiques : des assos redemandent la fin des delphinariums (Le parisien, juillet 2019)

A lire aussi

Sur le même sujet

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, lors de la conférence de presse du 7 août 2019

Les + Lus