Marineland d'Antibes : polémique autour de l'état de santé d'une orque de 20 ans

L'association de défense des animaux One Voice veut porter plainte contre Marineland, estimant que l'orque Inouk souffre gravement de ses conditions de captivité. Le parc aquatique réfute les accusations et dénonce une manipulation médiatique.

Pour One Voice, l'orque Inouk est en mauvaise santé. L'association de défense des animaux vient de lancer une campagne de sensibilisation autour de ce cétacé de 20 ans. 

Elle s'appuie sur un rapport rendu par trois scientifiques qui estiment que Inouk présente "un déchaussement des dents, des dents cassées et des dents dont la pulpe est exposée" ainsi que des "facteurs de stress aigu et chronique manifestes".

L'association veut porter plainte contre Marineland pour actes de cruauté et a mis une pétition en ligne. Pour la responsable des soigneurs des orques et otaries de Marineland, Katia Chaperon :

Les dents sont le talon d'Achille des orques. Inouk a des problèmes de dentition, mais on observe ces mêmes problèmes chez les orques en milieu naturel. Et ici, nos animaux sont soignés. 

Selon le rapport scientifique mis en avant par One Voice, la nageoire dorsale d'Inouk, "totalement affaissée sur le côté droit", est une anomalie.
 

Ce n'est pas la première fois que le parc aquatique est visé par une plainte de One Voice, mais pour l'instant, aucune n'a abouti. Pour le directeur de Marineland, Pascal Picot :

Notre parc est victime d'attaques calomnieuses de la part de diverses associations chaque année. Les plaintes ne sont jamais allées jusqu'au bout. C'est simplement pour faire du buzz.


Cette nouvelle plainte de l'association illustre la bataille entre les anti-captivité et les défenseurs du plus grand parc animalier marin d'Europe. Bataille de plus en plus féroce. 
 
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité