Sophia-Antipolis : l'avenir de Galderma pourrait s'éclaircir selon Jean Leonetti

400 postes au moins devraient être supprimés sur ce site. / © France 3 Côte d'Azur
400 postes au moins devraient être supprimés sur ce site. / © France 3 Côte d'Azur

Le président de la communauté d'agglomération d'agglomération d'Antibes Sophia-Antipolis, interrogé sur France Bleu Azur  a annoncé qu'il ne laisserait pas tomber les salariés, quitte à reprendre le site avec la CCI. 

Par Catherine Lioult

C'est une surprise de taille pour les salariés de Galderma. Le groupe Neslé a annoncé la fermeture du centre de recherche et de développement du laboratoire pharmaceutique de Sophia-Antipolis, ce qui suppose la suppression de 300 postes et la délocalisation de 150 autres vers la Suisse.


Mais le président de la communauté d'agglomération d'Antibes Sophia-Antipolis s'est exprimé publiquement sur l'avenir du site, et du même coup, des salariés.
Interrogé par nos confrères de France Bleu Azur, il  a expliqué qu'il  n'excluait pas qu'un repreneur se fasse connaître. Si ce n'était pas le cas, il se dit prêt  à s'associer avec  la Chambre de Commerce et d'Industrie pour reprendre le site ce qui permettrait l'installation d'autres entreprises. Les salariés de Galderma dont le poste est supprimé pourraient ainsi rester sur place "en créant leur propre société dans le domaine des biotechnologies".
 

Galderma pourrait être repris par la CASA et la CCI (06)
Si la société ne trouve pas un repreneur privé, le site pourrait être repris par la communauté d'agglomération Sophia Antipolis et la CCI. Intervenant : Jean Leonetti, maire d'Antibes et président de la Casa - B.PERSIA B.LOTH


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Galderma pourrait être repris par la CASA et la CCI (06)

Près de chez vous

Les + Lus