• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

La carte qui vous dit si l'eau de baignade est de bonne qualité près de chez vous

Une eau limpide sur la plage des Ondes dans le Cap d'Antibes. / © Jean-Marc Sara / France 3 Côte d'Azur
Une eau limpide sur la plage des Ondes dans le Cap d'Antibes. / © Jean-Marc Sara / France 3 Côte d'Azur

Les bactéries ne se voient pas. Pour vous assurer que l'eau est propre avant d'y plonger, au lieu de scruter la surface de la mer, jetez donc un oeil à la carte publiée par le Ministère de la Santé. Elle est mise à jour en fonction des résultats des prélèvements. Utile...

Par Jacqueline Pozzi

C'est une question de plaisir. Et aussi une question de santé. Se baigner dans une eau propre, en étant sûr de ne risquer ni irritation des yeux, ni gastro-entérite ni atteinte de la sphère ORL. Ces affections peuvent être causées par une pollution invisible de l'eau de mer. Elles sont pour la plupart bénignes, mais peuvent gâcher les vacances.

Avant de choisir sa plage il est facile de vérifier la qualité de l'eau de baignade. Le site baignades.sante.gouv.fr du ministère des Solidarités et de la Santé met en ligne une carte interactive qui permet de choisir son département, sa commune et même sa plage et d'accéder aux résultats des derniers prélèvements.
 
L'Agence Régionale de Santé est en charge du contrôle réglementaire de la qualité des eaux de baignade. / © FTV
L'Agence Régionale de Santé est en charge du contrôle réglementaire de la qualité des eaux de baignade. / © FTV

Comment les contrôles sont-ils réalisés ?

Du 15 juin au 15 septembre l'Agence régionale de santé (ARS) se charge de ce suivi. La réglementation prévoit un premier prélèvement pour contrôle bactériologique entre 10 et 20 jours avant l'ouverture de la saison, puis un prélèvement au minimum deux fois par mois. Si la qualité de l'eau est restée conforme au cours des 2 années précédentes, un prélèvement par mois est suffisant. Les résultats officiels sont affichés directement sur des panneaux à proximité des plages.

La plupart des communes balnéaires prennent sur elles d'organiser un contrôle plus fréquent. Il peut même être quotidien, confié à un service interne ou à un laboratoire indépendant. Cela permet à la commune d'être plus réactive en cas de pollution, et de fermer les plages qui pourraient être contaminées. C'est le cas par exemple à Antibes Juan-les-Pins, où des prélèvements sont réalisés tous les matins :
 

Qu'est-ce qui est analysé ?

Les prélèvements réalisés servent tout d'abord à rechercher des bactéries témoins de contamination fécale : Escherichia coli et entérocoques intestinaux. Leur présence prouve la contamination des zones de baignade par des eaux usées et traduit la probabilité de présence de germes pathogènes.

Cela peut se produire en cas de mauvais raccordements d'habitations au réseau d'assainissement, de débordements des réseaux d'eaux usées, de rejets de station d'épuration ou de ruissellement sur les sols lorsqu'il pleut abondamment.

Les prélèvements servent aussi à vérifier la présence éventuelle d'hydrocarbures, ou de micro-algues qui peuvent être toxiques (les cyanobactéries). Elles peuvent proliférer en fonction des conditions d'ensoleillement et de température, et sont responsables de phénomènes "d'eaux colorées", vertes, rouges ou brunes.

Dans tous ces cas, la baignade peut être interdite par arrêté municipal ou préfectoral.
 

 

Et le pavillon bleu ?

Le Pavillon bleu ne vous renseignera pas sur la qualité de l'eau immédiate. C'est un label qui récompense les efforts en matière de gestion environnementale sur une plage ou dans une commune. Il est attribué pour l'année à une commune qui en a fait la demande et qui paie pour que son dossier soit examiné. Vous pouvez consulter la carte des plages labellisées sur le site du Pavillon bleu.

Sur une plage labellisée Pavillon bleu, vous aurez la garantie qu'au moins 5 analyses de la qualité de l'eau sont réalisées par saison, qu'il existe un plan local en cas de pollution, que la propreté de la plage est assurée ou encore que des poubelles y sont installées.

Les recommandations du Ministère de la Santé

- évitez de vous baigner en dehors des zones définies par les autorités locales et sanitaires qui font l'objet d'un contrôle sanitaire, et en particulier près des points de rejets d'eaux usées.
- respectez les interdictions de baignade qui pourraient être prononcées en cours de saison.
- évitez de vous baigner après des orages violents susceptibles d'avoir conduit à des rejets non maîtrisés.

Sur le même sujet

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, lors de la conférence de presse du 7 août 2019

Les + Lus