Epiphanie : les artisans des Alpes-Maritimes se mobilisent pour la galette de tradition

Galette frangipane de chez Clément Cottard / © Coralie Becq FTV
Galette frangipane de chez Clément Cottard / © Coralie Becq FTV

Galette frangipane ou brioche des rois ? A chacun sa couronne. Mais traditionnelle ou provençale est-ce que votre galette est artisanale ou industrielle ? Des pâtissiers s'engagent à respecter les produits par le biais d'une charte ou d'un label.  

Par C.B & A.L.H

C'est parti pour un mois de galette. En famille, entre amis ou au travail, l'épiphanie (fête traditionnelle qui célèbre l'arrivée des Rois Mages s'invite sur nos tables. Selon différentes estimations 80% des galettes seraient industrielles. Alors, concentrons nous sur les 20 % de galettes artisanales.
 
L'art et la manière de faire une bonne galette des rois... / © Coralie Becq FTV
L'art et la manière de faire une bonne galette des rois... / © Coralie Becq FTV

Pour ne pas se tromper et choisir en connaissance de cause, des boulangers et pâtissiers azuréens se mobilisent, une charte et un logo ont été mis en place par l'Union des artisans ontpâtissiers-chocolatiers des Alpes-Maritimes
La charte de la galette des rois par l'Union des Artisans Pâtissiers Chocolatiers Glaciers des Alpes-Maritimes
La charte de la galette des rois par l'Union des Artisans Pâtissiers Chocolatiers Glaciers des Alpes-Maritimes
 
Le label de la charte de la galette des rois par l'Union des Artisans Pâtissiers Chocolatiers Glaciers des Alpes-Maritimes
Le label de la charte de la galette des rois par l'Union des Artisans Pâtissiers Chocolatiers Glaciers des Alpes-Maritimes
Pour l'Antibois Christian Cottard, le président du syndicat il est important "de faire savoir leur savoir-faire" et de défendre la galette traditionnelle avec une bonne pâte feuilletée au beurre et une frangipane aux amandes. 

On ne peut pas interdire aux autres professionnels de produire des galettes hors saison ou avec de mauvais produits. Alors on s'est dit qu'il fallait faire quelque chose pour valoriser notre savoir-faire. Nous nous engageons à produire l'intégralité de nos productions (brioches et galettes) avec des produits de qualité.


Michel Fiori, boulanger à Nice a décidé de signer cette charte. Pour lui :

Il faut respecter l'esprit de la tradition, ça n'a pas de sens de faire de la galette avant Noël. Dans les grande surfaces on en voit dès novembre, c'est ridicule et en plus c'est de mauvaise qualité ! 

La brioche des rois de Michel Fiori
La brioche des rois de Michel Fiori

Chez les boulangers, l'activité est réglementée pour le pain (une loi de Jean-Pierre Raffarin a permis de légiférer pour protéger cette profession en 1997)  mais pour la galette rien n'est obligatoire alors eux aussi se manifestent.
Pour ne pas se faire rouler dans la farine mieux vaut se renseigner sur les bonnes enseignes. A Nice Frédéric Roy se bat déjà pour le croissant pur beurre, il défend bien-sur la galette avec autant de passion.
 
Selon la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie 80% des Français choisissent la frangipane contre 16 % qui préfèrent la galette briochée et 4 % les galettes aux pommes ou au chocolat.

Galette artisanale ou industrielle, il n'y a pas de débat, reste à choisir entre la brioche ou la galette, pour nous, pas de jaloux, nous prenons les deux. Une dernière chose, si un collègue a le malheur d'avaler la fève, voici les conseils des sapeurs-pompiers :

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus