Mariage annulé à Vallauris, "moi, j'ai eu la honte de ma vie" affirme le futur marié

Ce samedi 15 juin, l’officier d’état civil a refusé de marier un jeune couple parce qu’il y avait des troubles à l’ordre public. Des tirs de mortier et des fumigènes ont été tirés en bas du domicile de la mariée. Des invités ont été verbalisés par la police municipale.

Se marier oui, mais sans faire de bruit. À la mairie de Vallauris, le mariage prévu ce samedi en début d'après-midi a été annulé par l'adjoint au maire. En cause ? Le trouble à l'ordre public du cortège. 

Contacté, Kevin Luciano, maire de Vallauris (DVD), qui soutient son adjoint, explique : "Ce sont des troubles graves, des tirs de mortier en ville, de rodéo, de feux qui ont été brûlés avec mise en danger de la vie d’autrui. Ce n’est pas acceptable."

À Vallauris, c'est une première, il n'a jamais refusé de célébrer un mariage en 4 ans de mandat. Des drapeaux étrangers tunisiens, algériens, kabyles et palestiniens ont été brandis dans le cortège de voitures. 

Kevin Luciano se défend de vouloir punir une communauté : "Je ne vise pas de communauté en particulier, l’idée ce n’est pas de stigmatiser qui que ce soit. La commune ne peut accepter des individus qui ne respectent pas les lois de la République."

Tirs de mortier et fumigènes

Le marié, W.M., est déçu, pour lui, sa future femme et tous les invités. Il explique qu'il est parti du quartier de la Fontonne à Antibes pour aller chercher la future mariée qui habite à Vallauris. Il reconnaît : "On a un peu bloqué les ronds-points. On s’est tous attendus là-bas, la circulation était fluide. Le temps que je me gare ça a un peu bouché la route, mais il n'y a pas eu d’embouteillages."

D'après la famille du marié, il y avait une quinzaine de voitures et une dizaine de motos.

Il est monté chez la mariée, rue Pablo Picasso. Quand il est redescendu, certains ont déclenché des tirs de mortier et des fumigènes devant la mariée. "J’ai dit : arrêtez ! Et ils ont arrêté. Mais il n’y a pas eu de dégâts, il n’y a pas eu de feu."

Il a vu un voisin filmer toute la scène. Des riverains auraient appelé la police.

De nouveaux invités dans le cortège

Près de la mairie, W. M. constate que de nouveaux invités se sont ajoutés au cortège : "Il y a des gens que je ne connaissais pas du tout. La moto qui est venue près de la mairie, on ne la connaissait pas, même pas en ami." Il y a eu aussi un problème avec un conducteur de quad qui ne faisait pas partie de la noce.

D'après le futur marié, la police municipale, la police nationale et la bac étaient sur le pied de guerre : "Moi, j'ai eu la honte de ma vie, j’ai cru qu’on avait fait un braquage !"

Avant d'entrer dans la mairie, les esprits se sont calmés, les drapeaux ont été rangés, affirme W. M. "Je suis français, je suis rentré avec le drapeau français, je parle français, je travaille en France."

500 euros d'amende

Quand il a compris que le mariage risquait d'être annulé, le jeune homme s'est entretenu avec l'adjoint : "Pendant 40 minutes, je l'ai supplié, je voulais juste me marier, juste elle et moi." Mais l'adjoint au maire avait envoyé l’arrêté. 

Pendant ce temps-là, la police municipale est intervenue près de l'hôtel de ville. Certains invités ont eu des amendes pour l'absence de port de ceinture notamment. La tante de la mariée a été verbalisée, elle a reçu 500 euros d'amende. Elle trouve cela excessif : " On faisait la fête, c’est que des jeunes. On n'est pas là pour faire des manifestations, on est là pour fêter un mariage."

Le mariage devait se dérouler ce samedi 15 juin, après une semaine politique agitée et le jour de l'appel à manifester des syndicats. 

Des PV aussi à Mandelieu

L'ambiance générale n'est pas à la fête. La semaine dernière à Mandelieu, c'est le maire Sébastien Leroy, qui a adressé ses hommages à un couple qui ne s'était pas marié à Mandelieu mais qui avait traversé la commune avec un concert de klaxons, des dérapages et des drapeaux algériens aux fenêtres. Sur X, il avait posté "Bien que vous ne soyez pas de la Ville, nous tenons absolument à participer à la noce et avons été très heureux de vous offrir à cette occasion quelques dizaines de PV en guise de félicitations !"

Et après l'annulation de la noce ? 

Le maire de Vallauris précise que cette annulation n'est pas une interdiction à vie. Il y aura un rapport de la police municipale pour expliquer ce qui s’est passé, avec des vidéos à l’appui. Les comportements seront verbalisés. Le futur marié précise qu'il a lui aussi des vidéos.

Le couple et les invités sont partis dans le calme. En attendant, pour calmer les esprits, tout le monde s'est réfugié au parc Exflora à Golfe Juan. Sans concert de klaxon. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité