Une pétition pour la fermeture définitive de Marineland recueille 40.000 signatures

Le spectacle des requins au Parc Marineland à Antibes -Archives / © MaxPPP
Le spectacle des requins au Parc Marineland à Antibes -Archives / © MaxPPP

En seulement 48 heures, la pétition lancée par une Niçoise a recueilli près de 40.000 signatures. Pour elle, le parc reste un lieu incontournable de la région où la maltraitance n'a pas lieu, mais elle estime "qu'un dauphin ne peut pas vivre dans une piscine" notamment.

Par @annelehars

Pas d'attaque, pas de revendication sur la maltraitance, ni de dénonciation, mais pour Marine Gaglio, le parc Marineland à Antibes dans les Alpes-Maritimes doit fermer. Elle en fait la demande dans une pétition en ligne depuis le 9 janvier. Près de 40.000 personnes ont déjà suivi son idée.

Le jeune azuréenne ne veut pas attaquer l'établissement pour des motifs écologiques, et précise avoir elle-même fait un stage de plusieurs temps à Marineland "et je peux vous assurer que les soigneurs aiment beaucoup leur métier et prennent soin des animaux." 

Mais d'ajouter "les soigneurs ont beau prendre bien soin d'eux, un dauphin ne peut pas vivre dans une piscine, une otarie ne peut pas vivre sur un décor en béton, un ours polaire ne peut pas vivre sur la côte d'Azur et une orque ne peut pas vivre dans un bassin de 11 m de profondeur."

C'est le documentaire "BlackFish" qui dit-elle lui a ouvert les yeux. "Ce documentaire raconte la vie d'une orque particulière, Tilikum qui est loin d'avoir eu une vie épanouie. Elle est malheureusement morte l'année dernière." 

La réponse de Marineland :

La direction du parc animalier a souhaité par le biais d'un communiqué répondre à ces accusations :

"Il est dit qu’il y a eu  « plus de 70 attaques mortelles » dans les Parcs. Quelles sont les sources à ce sujet ? Il y a eu en réalité 4 attaques mortelles répertoriées dans le monde avec les orques. Il est aussi affirmé qu’il est prouvé « scientifiquement » qu’un animal vivant dans une piscine devient fou : selon quelles sources scientifiques ? 
Le terme de « piscine » paraît aussi exagéré quand on sait que le bassin des orques de Marineland est l’un  des plus grands au monde avec ses 40 millions de litres…  "

Selon les équipes du parc "relâcher" ces animaux nés en parcs " reviendrait à signer leur arrêt de mort, car ils ne sauraient pas comment chasser pour se nourrir  en milieu naturel.
Cela équivaudrait à les « mettre dehors » de leur « maison » sans avoir été éduqués pour survivre."

Il est aussi redit que Marineland n’est pas en faillite. 

A lire aussi

Sur le même sujet

conflit des salariés de McDonald's Saint-Barthélémy

Les + Lus