Image exceptionnelle : des farfadets aussi appelés Sprites photographiés par un passionné d'astronomie à Antibes

Si on vous dit farfadets, vous pensez à ces créatures légendaires aux pouvoirs fantastiques... Perdu, il s'agit d'éclairs lumineux visibles à très haute altitude. Un habitant d'Antibes dans les Alpes-Maritimes vient d'en "capturer", c'est exceptionnel.

Pluie de farfadets au dessus du Cap d'Antibes. Un cliché exceptionnel réalisé ce 12 décembre par Denis Huber, astronome amateur dans les Alpes-Maritimes.
Pluie de farfadets au dessus du Cap d'Antibes. Un cliché exceptionnel réalisé ce 12 décembre par Denis Huber, astronome amateur dans les Alpes-Maritimes. © Denis Huber

Non, le farfadet n'est pas qu'une petite créature légendaire souvent espiègle ! Les farfadets aussi appelés Sprites ou sylphes sont des phénomènes lumineux transitoires (Transient Luminous Event ou TLE en anglais).

Il faut des conditions météorologiques très particulières pour les observer car ces éclairs lumineux ne sont visibles qu'en haute atmosphère et lors de nuit d'orages. 

Depuis trois ans, Denis Huber rêve d'en capturer, de photographier ces phénomènes depuis Antibes. Mission accomplie, ce week-end.

Je ne touche plus terre ! C'est un travail de patience et de plaisir intense ! Je suis tellement heureux d'avoir "enfin" sorti une image de Sprite depuis chez moi (cela fait plus de 3 ans que je chasse sans succès !)

Denis Huber, astronome amateur

Ce 12 décembre, son appareil photo est braqué vers l'Italie. "Des orages se sont abattus sur une zone entre Rome et la Sardaigne... A 575 km de mon balcon à Antibes ! Je lance quelques calculs pour vérifier quel objectif utiliser si les conditions s'améliorent. En synthèse : Sprite à 80km d'altitude / 575 km de chez moi soit 7,9° d'angle apparent et avec cet objectif et le Sony en full frame je couvre 15,1 x 8,9 degrés c'est donc nickel !"

Voilà, tout le monde à compris, Denis Huber connait son sujet et ne pratique pas sa passion à la légère ! Pour preuve, il est le premier sur la Côte d'Azur à immortaliser ces fameux Sprites présents dans la mésosphère (haute atmosphère) :

Quelle excitation quand j'ai réussi ! Au global de la soirée : c'est près de 286.647 images dont seules "2 images consécutives" qui ont un truc dessus...

Avec quelques amis, notamment du groupe des "Chasseurs d'orages des Alpes-Maritimes", il a développé un algorithme pour détecter automatiquement "les écarts", disons les anomalies qui peuvent apparaitre dans une image.

"On peut rater l'instant si facilement... Là, l'analyse et le temps d'acquisition sont longs. En plus, ce soir-là, les Sprites étaient vraiment limite hors cadre !"

Denis Huber traque les Sprites, les Frafadets ou les étoiles depuis 3 ans !
Denis Huber traque les Sprites, les Frafadets ou les étoiles depuis 3 ans ! © Denis Huber

Après une nuit de traitement, enfin, ce dimanche il publie avec une grande fierté son travail sur les réseaux sociaux :

Les amateurs ont salué son exploit :

"Bravo Denis !!!! A force de persévérance et détermination... on y arrive toujours... Enfin le Graal !"

J'ai passé des heures avec lui au Cap d'Antibes à traquer des orages au large de la Corse... Il est très très patient et profite d'une belle vue de chez lui ! C'est le premier parmi nous à réussir cette image... Bravo !

Philippe Scherer, astronome amateur

Ces drôles d'éclairs étaient ce samedi soir situés à environ 90 km d'altitude. Comme toujours, ils avaient une forme de méduse de 1 à 50 kilomètres de large avec des filaments en direction de la terre.

Comme sur cette représentation :

Les farfadets (sprites, en anglais), apparaissent lors d'éclairs puissants, dans la mésosphère (haute atmosphère). Au-dessus d'un orage.
Les farfadets (sprites, en anglais), apparaissent lors d'éclairs puissants, dans la mésosphère (haute atmosphère). Au-dessus d'un orage. © Abestrobi CC BY-SA 3.0

Comme des aurores boréales ? 

En voyant des néons éclairer le ciel de ce presque début d'hiver, on peut penser à un autre phénomène ; celui des aurores boréales. "Non, rien à voir ! Ni par la couleur qui pour la zone d'observation", corrige Denis.

Selon lui, on peut se dire que "si les conséquences pour l'oeil semblent les mêmes, les origines sont différentes".

Les aurores sont liées aux atomes, l'atmosphère terrestre est en effet faite de différents atomes, comme l'oxygène ou l'azote, et ce sont ces atomes qui causent les éclats de couleur souvent verte.

Les Sprites eux sont liés aux électrons. Quant à cette belle couleur rouge, "elle provient de l'azote dans l'air. La formation des farfadets est liée à des avalanches d’électrons... Mais bon, on ne connait ce phénomène que depuis 20 ans !"

Pluie d'étoiles filantes : les Géminides ce 13 déccembre 

Denis ne va pas s'arrêter pour autant de chasser. "Ce dimanche soir, on annone des orages en Grèce... Mais bon, c'est un peu loin de chez moi !"

Et comme il aime partager sa passion du ciel, il me manque pas de dire à tous ceux qui veulent lever le nez, qu'une pluie d'étoiles filantes sera visible, dans le ciel français, dans la nuit de ce dimanche 13 au lundi 14 décembre. C'est l'annuelle pluie d'étoiles filantes des Géminides.

Tenez-vous prêt, spectacle à voir à partir de 20 heures, plein sud ! Apothéose entre 1 heure et 2 heures du matin...

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
astronomie culture sciences espace