Appel à manifester pour défendre la loi climat à Nice, Menton et à Beausoleil ce dimanche

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aline Métais, avec AFP
Manifestation sous le soleil à Menton (Alpes-Maritimes) ce dimanche 28 mars pour défendre les propositions citoyennes de la loi climat.
Manifestation sous le soleil à Menton (Alpes-Maritimes) ce dimanche 28 mars pour défendre les propositions citoyennes de la loi climat. © L.Lanquar-Castiel

Trois marches sont organisées ce dimanche dès 10h30 : à Menton, à Beausoleil et à Nice à 14h00. Objectif : "dénoncer le manque d’ambition de la loi, défendre les mesures proposées par les membres de la Convention citoyenne et demander une vraie loi climat."

Une certitude, il y aura du soleil pour cette nouvelle marche du climat ce dimanche. Le collectif citoyen pour le climat de la Riviera appelle à la mobilisation dans les Alpes-Maritimes, à Menton et à Beausoleil, à la veille de l’examen du projet de loi climat. Une autre manifestation est prévue à 14h00 à Nice.

Des appels qui sonnent la reprise des manifestations, autorisées malgré le confinement et l'épidémie de Covid 19. Sur Twitter, les mesures sanitaires sont rappelées : 

Ce collectif citoyen répond à l’appel national à se mobiliser partout en France le 28 mars, veille de l’examen du projet de loi "Climat et résilience" à l’Assemblée nationale. Cette loi prévoit de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici 2030. Un appel relayé par l'élue écologiste niçoise Hélène Granouillac sur son fil Twitter : 

Le compte facebok Citoyen.nnes pour le climat relaye cet appel avec une affiche de Marianne coiffée d'une marguerite avec ce slogan : "reprenons le pouvoir sur la lobbycratie".

Derrière la banderole, des familles, des enfants, des jeunes, des militants avec ce slogan : "il est encore temps". 

Le but de cette manifestation : "dénoncer le manque d’ambition de la loi, défendre les mesures proposées par les membres de la Convention citoyenne et demander une vraie loi climat à la hauteur des enjeux".

"C'est quoi un lobby ?"

Les membres de la Convention citoyenne ont dénoncé "l'influence trop importante" des lobbies qui ont selon eux, "diluer" leurs propositions. Car la lutte poutr le climat se concentre dans les couloirs et les bureaux de l'Assemblée Nationale.

Mais "c'est quoi un lobby ? On a reçu les entreprises, les syndicats, les filières économiques, qui expliquent l'impact de cette loi pour eux. On a appris à se faire notre propre jugement", assure le rapporteur général à l'Assemblée Jean-René Cazeneuve (LREM).

"C'est facile de nous mettre sur un pied d'égalité" avec les lobbies industriels, mais "on n'a rien à vendre, nous, et leur force de frappe financière est sans commune mesure", dénonce Manon Castagné (Amis de la Terre).

Publicité de produits polluants

Autre volet qui suscite un intense lobbying, celui encadrant la publicité de produits polluants : l'interdiction est limitée aux publicités en faveur des énergies fossiles, avec de simples "engagements volontaires" pour les autres secteurs. Le dispositif ne "sert quasiment à rien", aux yeux des écologistes. Pascal Tallon représente le SNPTV, le syndicat des régies publicitaires. "On essaye de dire que ce n'est pas si simple de retirer la publicité. Que cela va fragiliser des secteurs, celui des médias ou de l'automobile". 

De son côté, franceinfo a passé au crible les propositions qui se retrouvent dans le projet de loi "climat et résilience" et seules dix d'entre elles sur les 149 propositions formulées par la Convention citoyenne sur le climat sont reprises "sans filtre", comme promis au départ.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.