Berre-les-Alpes : découverte d'animaux morts affamés dans un refuge, opération de saisie des gendarmes

Gendarmes, pompiers, services vétérinaires, associations de défense des animaux se sont tous réunis au "domaine des mille Papattes" sur la commune de Berre-les-Alpes, dans les Alpes-Maritimes. De nombreux animaux étaient morts, en état de décomposition, ou affamés.
Une hécatombe, un mouroir... Poules, chèvres, lapins des dizaines d'animaux morts. Ce vendredi 25 septembre, des associations de protection animale ont engagé une opération de sauvetage à Berre-les-Alpes dans les Alpes-Maritimes au Domaine des Mille Papattes. Les gendarmes ont procédé aux constatations avant de laisser les bénévoles intervenir avec les secouristes.Sur le terrain d'un hectare de l'association, les forces de l'ordre ont découvert que certains étaient morts depuis parfois longtemps, d'autres étaient affamés. Les animaux avait été laissés en pension pour qu'ils profitent de l'espace naturel. Certains avaient été récupérés car ils avaient été maltraités.

Reportage à Berre-les-Alpes : Le terrain est difficile d'accès : de la route, un chemin caillouteux permet d'accéder au site. Il n'y a pas d'écriteau sur le bord de la route. Sur place, il règne un désordre indescriptible. Il y a des caisses, des chaises, des caddies de supermarchés, des poubelles, des bidons, des morceaux de bois : tout le site semble avoir été abandonné. 
Les seuls rescapés de ce que les protecteurs des animaux appellent "l'enfer" : deux chevaux, une chèvre, quelques poules… et un cochon tellement faible qu'il a dû être porté par quatre secouristes. L'opération de secours qui a été menée pour venir en aide à ce bêtes laisséss à l'abandon depuis plusieurs semaines.
Les animaux rescapés ont été répartis dans d'autres associations. L'association "Rien que pour eux" a trouvé une famille d'accueil au Col de Vence pour les deux chevaux rescapés. Il manque encore des familles d'accueil pour les animaux qui ont été sauvés.

L'alerte avait été donnée mercredi soir. Les services vétérinaires ont immédiatement organisé un transport sur les lieux.
Quelques poules ont pu être sauvées, transportées dans des cages. Dans le poulailler, il ne reste que quelques plumes.
Le responsable de l'association, également épicier du village, a été longuement auditionné par les gendarmes. Les négligences auraient commencé au moment de sa séparation. A l'origine, c'est le couple qui s'occupait des animaux. L'association du "domaine des Mille Papattes" aurait été créée en 2019.
Une baignoire avec de la chaux et des cadavres d'animaux en décomposition a été retrouvée sur place.
Après l'opération de récupération des animaux, la municipalité de Berre-les-Alpes a dû faire intervenir une pelleteuse pour enterrer tous les cadavres d'animaux éparpillés sur le terrain. Le parquet doit se prononcer en début de semaine sur une éventuelle mise en examen.





 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature police société sécurité