• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

“C'est un état d'esprit qu'ils ont massacré”

Il était proche de Cabu, Wolinski et Charb. Numa Sadoul, azuréen, a publié l'an dernier un livre d'entretien avec tous ces dessinateurs de presse. C'est aussi un abonné de la première heure de Charlie Hebdo.

Par Olivier Le Creurer

Il reste dans ses yeux un peu de sourire comme un pied-de-nez aux semeurs de haine, malgré son immense tristesse. Numa Sadoul est Charlie depuis toujours. Il fut même d'abord Hara Kiri. L'an passé, cet auteur de bande dessiné a publié un livre d'entretien consacré aux dessinateurs de presse qu'il connaissait bien, parmi lesquels Charb, Wolinski, et Cabu, tous décédés lors du massacre dans les locaux de Cahrlie hebdo.

"Nous avons produit le dessin qui a tout provoqué où Mahomet dit "C'est dur d'être aimé par des cons."


Numa Sadoul se souvient des menaces de morts qui ont suivi. Le siège de Charlie Hebdo incendié, et malgré tout, ses copains qui continuent à dessiner:

"C'est un état d'esprit qu'on a massacré..."




Portrait Sadoul
Reportage: N. Layani, E. Felix et C. David

Intervenant:
Numa Sadoul Auteur de "Dessinateurs de presse, entretiens avec Cabu, Charb, Wolinski,etc." Editions Glénat

 

Sur le même sujet

Interview_de_Rene_Esteve

Les + Lus