• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Débat national : à Cagnes-sur-Mer et Cantaron, les cahiers de doléances sont bouclés

A Cagnes-sur-Mer, on s'apprête a faire remonter les cahiers de doléances en préfecture. / © France 3 Côte d'Azur
A Cagnes-sur-Mer, on s'apprête a faire remonter les cahiers de doléances en préfecture. / © France 3 Côte d'Azur

Depuis le mois de janvier, dans le cadre du grand débat national, les administrés pouvaient venir inscrire leurs propositions dans des cahiers de doléances pour améliorer la société. En mairie, l'heure est au bilan.

Par J.R. édité par M.B. / France 3 Côte d'Azur

Quatre cahiers de doléances remplis en deux mois à Cagnes-sur-Mer, la consultation populaire est un succès. Le maire remarque une grande diversité des demandes des citoyens, mais quelques thèmes reviennent régulièrement. Louis Nègre, maire de Cagnes-sur-mer :

Les français ont saisi cette occasion pour s’exprimer, et ils s'expriment très largement, sur quantité de sujets qui leur tiennent à cœur. Les propositions très précises portent d’abord au niveau des taxes et des impôts.


Les Cagnois s'intéressent particulièrement à la justice fiscale, ils ont été près de 200 à inscrire leurs propositions.

A Cantaron, petite commune rurale, seulement quelques personnes sont venues noircir le cahier de doléances.
Et les préoccupations sont différentes. Gérard Branda, maire de Cantaron :

Je retiendrai la désertification du milieu rural et les moyens de transport. Il y a aussi la médecine, les hôpitaux, qui dans certaines régions de France sont en train de péricliter.


Parmi les citoyens qui se sont exprimés à Cantaron, Pierre Gioan détient le record. Il a inscrit une cinquantaine de mesures dans le cahier.

J'ai partagé ça avec des amis qui ont adhéré et ont des propositions à ajouter, ça a donné presque un programme. C'est l'occasion de faire savoir ce que l'on pense et ce que l'on veut pour avenir.


La consultation populaire se termine ce vendredi dans la plupart des mairies. Les cahiers de doléances sont clôturés, et vont être transmis à la préfecture des Alpes-Maritimes.

REPORTAGE June Raclet, Emma Arnau, Martin Schwartzapel :
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Albert Filippi (06)

Les + Lus