• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Cannes : David Lisnard-Philippe Tabarot : Faites vos jeux, rien ne va plus....

La Commission nationale d'investiture de l'UMP a refusé de trancher entre 2 des siens : David Lisnard, 1er adjoint (filloniste) et Philippe Tabarot, conseiller d'opposition (copéiste). Ils ont les plus grandes chances de se retrouver au 2ème tour, dans le cadre d'une triangulaire ou quadrangulaire. 

Par Yves Lebaratoux (yves.lebaratoux@francetv.fr)


David Lisnard-Philippe Tabarot : Les 2 hommes appartiennent au même parti : l'UMP. Mais ils ne s'apprécient guère, c'est le moins que l'on puisse dire!
Philippe Tabarot a régulièrement fait entendre sa voix, haut et fort, lors des conseils municipaux, n'hésitant pas à battre en brèche la politique du maire sortant et de son bras droit : David Lisnard. Ce dernier est toujours apparu comme l'héritier de Bernard Brochand

L'UMP choisit... de ne pas choisir son candidat :

"La commission a décidé qu'aucun des candidats pour Cannes n'aurait d'investiture et que ce sont les Cannois qui choisiront avec leurs votes au premier tour".
David Lisnard, qui espérait être investi, estime alors dans un communiqué "très regrettable que le vote des membres de la commission ait été refusé, créant ainsi une étrange exception cannoise".
Philippe Tabarot se dit plutôt satisfait par la décision de la commission d'investiture. "Cette décision me convient très bien: c'est bien qu'au final, ce soit les Cannois qui aient la décision".

Fut une époque, pas si lointaine, où l'état-major parisien ne se serait pas embarrassé de fioritures. Il aurait tranché dans le vif, adoubant l'un, renvoyant l'autre à ses chères études. Tel était généralement le fonctionnement d'un parti qui avait l'habitude d'imposer ses "choix" depuis Paris, au nom de critères et de principes pas toujours bien perçus et compris en province.
Aujourd'hui, l'UMP, tiraillée et rongée par ses rivalités et querelles intestines (plus ou moins mises en sourdine), n'a pas pu "fonctionner" de la sorte, au risque de rouvrir les plaies. La Commission nationale d'investiture de l'UMP a donc choisi de ne pas choisir entre les 2 candidats du parti à la mairie de Cannes. Politiquement, il n'y a pas grand risque, tant la ville est ancrée à droite. (La droite dans son large spectre représente 80% de l'électorat à Cannes).

Revoir La Voix est Libre consacrée aux débat entre les candidats:



David Lisnard (UMP-UDI-MODEM) : "Une nouvelle énergie pour Cannes" : Présenter de nouveaux projets, sans tuer le père.... 


© Site de campagne de David Lisnard
© Site de campagne de David Lisnard



1er adjoint, délégué au développement économique, au tourisme, à l'événementiel, à l’emploi, aux cultes et aux problèmes de proximité depuis 2008, David Lisnard, 45 ans, a en charge le syndicat intercommunal traitant de l'eau potable du bassin cannois (SICASIL).

Depuis 2001, il est Président du palais des Festivals et des Congrès de Cannes (SEMEC) et conseiller général des Alpes-Maritimes (canton de Cannes-Est) depuis le 16 mars 2008.

Le 27 mars 2013, David Lisnard annonce sa candidature. Le maire sortant, Bernard Brochand figurera sur sa liste (17ème position).

Gilles 
Cima (UDI), actuel adjoint à l'urbanisme, qui aurait pu être tenté par une aventure personnelle, a rapidement apporté son soutien à David Lisnard.

Programme : "Savante alchimie" entre ses propres propositions et le bilan des années Brochand :
Sur la forme, David Lisnard ne cite pas le nom de son rival No1, ce qui ne l'empêche pas, à la moindre occasion, de décocher des flèches assassines.
Sur le fond, il s'engage à "prendre des engagements mesurés et réalistes", notamment dans le domaine budgétaire. Ainsi, 43 millions d’euros seraient investis par an durant sa mandature, somme en baisse par rapport aux années précédentes. Il entend poursuivre la politique de modération fiscale et de désendettement.

"Le bonheur, c'est d'avoir des projets" :
David Lisnard fourmille de projets. La liste ci-dessous n'est pas exhaustive (Se reporter au lien site David Lisnard).

Un petit air brésilien avec "Boccacabana" :
Le candidat veut que Cannes devienne une véritable ville étudiante avec un campus universitaire à la Bastide Rouge qui accueille 1000 étudiants, autour des formations de la communication, du tourisme, du numérique et du nautisme . "Boccacabana" passe par une une refonte totale du boulevard du Midi. Cannes, une ville qu'il veut "fidèle à ses racines provençales et ouverte sur le monde".

Lutte contre l'incivilité :
►Contrôle des 2 roues trop bruyants
►Plan trottoirs

Ville 7 jours sur 7 :
►Services municipaux ouverts en permanence et/ou accessibles en ligne
►Service de nettoiement, même le dimanche

Qualité de vie :
►Rénovation des Allées et du kiosque à musique
►Aménagement du front de mer de la Bocca
►Recul des parkings et élargissement de la plage et des trottoirs sur le boulevard du Midi
►Amélioration du stationnement, avec création de petits parkings d'hyper-centre et d'un grand parking de délestage à Bastide Rouge
►Déplacements avec des lignes de transport en commun en étoile, autour du BHNS et un midnight bus sécurisé
►Le Suquet : "Montmartre cannois"; le cimetière du Grand Jas : "le Père Lachaise de la Côte d'Azur"
►Cimetière pour animaux domestiques 
►Création d’une salle des fêtes
►Carte de transports gratuits aux ados
►Enfouissement des lignes aériennes pour améliorer le paysage
►Quartier d'artistes au Suquet, entre Montmartre et Saint-Paul de Vence en mieux
►Joutes relancées dans le vieux port
►La Malmaison : véritable centre d'art

Economie :
►Le site d’Ansaldobreda non destiné à l'immobilier, mais dédié à "l’activité économique pour créer des emplois"
►Dynamisation de l'économie "autour de la pépinières d'entreprises et du tout numérique"

David Lisnard fait part de sa vision et de ses projets dans tous les domaines, de l'éducation à la solidarité en passant par la sécurité et l'attractivité. Ainsi, ses propositions "à large spectre" s'adressent-elles à tous les Cannois(es). Une petite pensée pour les jeunes (aide au financement du permis de conduire en échange d’heures d’intérêt communal, carte 13-25 ans, transformation d'un local rue Budin, en espace culturel et sportif), une autre attention pour les anciens (thés dansants l’hiver, aides pour le maintien à domicile ou domotique dans le logement).

David Lisnard promet "d'écrire l'avenir de Cannes et d'être le maire de tous les Cannois, un maire ni sectaire ni partisan".

La liste "Une nouvelle énergie pour Cannes" comprend 30 nouveaux noms et 19 "sortants", issus de l'actuel conseil municipal.
La moyenne d'âge s'élève à 54 ans (Benjamin : 21 ans, Doyen : 90 ans).

Voir le site de David Lisnard

Philippe Tabarot (UMP) : "Cannes, c'est vous" : Tout reprendre à zéro :


Né à Cannes en 1970, conseiller municipal en 2008 (il avait siégé au Conseil pendant 11 ans -et jusqu'en 2001- en charge successivement de la Jeunesse, du Tourisme et des dossiers de la ville de Cannes auprès du Conseil Régional), Philippe Tabarot est élu Conseiller Général UMP de Cannes Centre en 2001 (benjamin de l'assemblée départementale), réélu en 2008. Il gravira les échelons pour accéder au poste de vice-président. Philippe Tabarot est titulaire d'une maîtrise de droit en sciences politiques.
Il y a 6 ans, ce précoce de la politique décide de se lancer dans l'arène et la bataille des municipales. Tout le monde connaît le résultat. Il en éprouve alors un sentiment d'exclusion et de trahison.
Philippe Tabarot a eu le temps de ressasser et de préparer sa revanche. L'heure est venue. Cela passe par une remise en cause, sans concession aucune, du bilan de l'équipe sortante.     

"Faire le ménage de fond en comble" :
Si les Cannois(es) lui font confiance, Philippe Tabarot s'est fixé un objectif prioritaire, incontournable : rompre avec les 12 années écoulées et 2 exigences : Démocratie et transparence dans la gestion municipale, en prenant bien soin de "ne pas mélanger les genres : intérêts publics, de la ville avec des considérations d'ordre privé et professionnel".

Quelques axes (La liste n'est pas exhaustive; se reporter au lien : site Philippe Tabarot)

Transparence dans les procédures : 
►Remise à plat de la Semec
►Organisation de l'Office public de l'habitat
►Réglementation des terrasses aux "traitements inéquitables"
►Gestion en régie municipale d'une plage supplémentaire
►Ouverture et décentralisation des conseils municipaux

Concertation pour les projets :
Philippe Tabarot dénonce les incohérences de la politique d'urbanisme menée par l'équipe de Bernard Brochand. Il entend rendre les Cannois maîtres de leur ville.
►"Transformation de l l'Hostellerie du Masque de fer en un lieu accessible aux Cannois plutôt qu'"un hôtel de luxe"
►Mise en place d'un prêt à taux zéro "pour aider les classes moyennes cannoises, à se loger"
►Sanctuarisation de nouveaux emplacements pour permettre la réalisation de parkings de proximité et de petits jardins
►Reconstruction de la ville sur la ville, en réhabilitant le bâti dans les quartiers en voie de paupérisation
►Evolution de l'office HLM, vrai gestionnaire de proximité, tout en construisant de nouveaux logements sociaux
►Création de 700 places de stationnement en ville
►Meilleure maîtrise de l'urbanisme et ralentissement, voire gel de certains droits à bâtir
►Moins de constructions de logements
►Réservation d'un maximum d'espaces, en particulier à la Bocca, pour des activités économiques"

Philippe Tabarot qui aurait préféré voir, à la place du nouveau complexe Montfleury "une coulée verte dans le prolongement des tennis, pour créer un endroit sportif et ludique pour les familles" plutôt que "des constructions denses qui défigurent le quartier"  entend "préserver, à tout prix, ce qui peut encore l'être du patrimoine naturel".

En matière de lutte contre la délinquance, "il voudrait pouvoir expulser les fauteurs de troubles de leurs logements sociaux pour éviter qu'ils ne martyrisent tout un quartier et s'adonnent à leur trafic."

3 axes essentiels dans le domaine culturel :
►Actions liées à l'identité provençale de la ville
►Actions dans tous les quartiers, pour toutes les générations
►Actions de nature à contribuer, à travers la programmation, au rayonnement international de Cannes
 
La liste "Cannes, c’est vous" regroupe "toutes les générations et tous les secteurs géographiques de la commune". Ses membres "sont immédiatement opérationnels pour prendre les rênes de la ville et travailler."

Philippe Tabarot fait confiance aux conseillers municipaux d'opposition sortants : Annick Lacour (2ème position), Olivier Vasserot (3ème), Paul Simonet (5ème), Henri Céran (7ème), Jean-Louis Cier (13ème), Nathalie Garbay (14ème) et Emmanuel Blanc (17ème).

Sur la liste également, des personnalités connues : Gilles Cornut-Gentille, fils de son père : Bernard, maire de Cannes de 1959 à 1968 et de 1971 à 1978, Francis Szpiner (9ème), avocat de Philippe et Michèle Tabarot, la volleyeuse : Karine Salinas, sacrée 2 fois championne d’Europe et 11 fois championne de France.

Les éventuelles attributions de postes, dans l'hypothèse de la victoire, ne sont pas encore connues.

Voir le site de Philippe Tabarot

Anne Majri (Parti socialiste) : "Vivre ensemble et autrement à Cannes" : Participer au 2ème tour :


 / ©
/ ©

Anne Majri, Boccassienne, retraitée, 57 ans, porte les couleurs du Parti Socialiste.

Secrétaire générale de la section cannoise du PS, ancienne responsable d'établissements scolaires à Mandelieu-La Napoule, Le Cannet et Antibes, elle est militante depuis le début des années 80. 

Anne Majri n'est pas une nouvelle venue en politique. Elle milite au sein du Parti socialiste depuis l'élection de François Mitterrand à la présidentielle de 1981. "Emportée par la vague rose..."
En 1989, elle participe aux municipales aux côtés de Paul Quilès - ministre des P et T -, dans le XIIIème arrondissement de Paris où elle est enseignante en histoire-géographie. En 2001, elle figure sur la liste d'Apolline Crapiz, à Cannes.

Anne Majri décline les grands thèmes de la vie : Naître à Cannes, se former à Cannes, travailler à Cannes, vieillir à Cannes, une vraie problématique à l'avenir avec un mot d'ordre : la démocratie participative.

Elle affiche 5 priorités pour Cannes : (Voir également le site de la candidate ci-dessous)
►Logement social : Objectif 25% pour aider les jeunes actifs et les retraités
►Sécurité : A travers la vidéo-surveillance, mais aussi avec le recrutement de policiers municipaux (entre 30 et 50)
►Création d'emplois d'avenir (100)
►Pouvoir rendu aux citoyens "avec des jurys populaires tirés au sort et impliqués dans l'attribution de subventions et de logements"
►Ecologie et environnement avec le "développement de voitures et de vélos électriques en location"

Elle rêve "d'une gauche décomplexée, fière, rassemblée qui serve de régulateur à une société libérale insuffisamment contrôlée."

La candidate socialiste qui a reçu le soutien du MRC et d'Europe-Ecologie-Les Verts est lucide, quant à son futur score. Elle sait parfaitement qu'elle est condamnée à "ramasser les miettes" dans un bastion de droite. 
Elle s'est donc fixée pour objectif de participer au 2ème tour et de siéger "dans la minorité qui peut s'exprimer" au sein du futur conseil municipal.

Voir la page Facebook d'Anne Majri

Catherine Dorten : (Front national) : "Cannes Bleu Marine" : Créer la surprise :


 / ©
/ ©

 

Catherine Dorten, 57 ans, ancienne hôtesse de l'air, mère de 2 enfants, entre au Front national à l'âge de 21 ans. Elle suit des études en islamologie et parle l'arabe. Elle a vécu en Arabie Saoudite.
Elle a été adoubée par les instances du parti et s'est lancée dans la bataille avec conviction et détermination.
Pour commencer, selon elle, pas de différences entre David Lisnard et Philippe Tabarot, qualifiés de "bébés Brochand et Mouillot". Et précision : "Brochand a géré la ville comme un homme d'affaires; Lisnard c'est pareil". Ou encore : Tabarot est jugé "clanique et électoraliste".

Parmi  les propositions de la candidate frontiste basées sur des engagements variés : (Voir le site de la candidate ci-dessous) 
►Aide aux automobilistes "bêtes noires de la vidéoverbalisation, sous la forme de 20 heures de gratuité mensuelles dans les parkings"
►Priorité aux logements sociaux aux seuls Français
►Lutte pour une justice sociale, en particulier pour les classes moyennes
►Réduction des tarifs de cantine scolaire et forme de mixité dans les écoles en général
►Lutte contre l'insécurité : comités de quartiers, interprètes polyglottes pour les touristes victimes de délinquants, mais aussi, pour les personnes âgées agressées, aides sous plusieurs formes et même financières; réduction de la délinquance et du nombre de cambriolages, sécurité assurée la nuit
►Référendum et consultation, notamment sur les sujets de société
►Fonctionnement à la méritocratie 
►Mairie ouverte à tous et prise en compte de l'avis de l'opposition 
►Refus du communautarisme religieux; opposition à la ghettoïsation de certains quartiers, comme à Cannes-la-Bocca
►Tissu social renoué et traditions renouvelées

Désireuse de "redonner la parole aux Cannois", Catherine Dorten et "Cannes Bleu Marine" prônent "tolérance et respect mutuel".
La candidate entend s'adresser à "un électorat très populaire et issu de français de toutes origines confondues".
 
La liste "Cannes Bleu Marine" est constituée d'étudiants, d'employés, de retraités... "On a essayé de toucher tous les milieux sociaux, de tous les âges, des Cannois de souche et d'autres qui viennent d'ailleurs. Tous représentatifs de la population cannoise". Adrien Grosjean se trouve en 2ème position.

Catherine Dorten est déterminée à jouer un rôle lors de l'élection. Mais elle souffre incontestablement d'un déficit de notoriété. Elle devrait toutefois largement passer la barre des 10% le 23 mars et participer au 2ème tour.  

Voir le site de Catherine Dorten

Dominique Henrot : (Front de gauche) : "L'humain d'abord à Cannes" : Pour une meilleure répartition des richesses :


 / © Blog Parti Communiste Français : Section de Cannes-La Bocca- Mandelieu- La Napoule- Théoule
/ © Blog Parti Communiste Français : Section de Cannes-La Bocca- Mandelieu- La Napoule- Théoule

Pourquoi une liste Front de Gauche aux municipales à Cannes? (Extrait du Blog de la section du PCF de Cannes) :

"Quel que soit le résultat c’est un maire UMP(Lisnard) ou un maire UMP(Tabarot) qui sera élu. Notre ambition est d’obtenir le meilleur résultat possible, éventuellement des élus, tout en ayant une tribune publique qui nous permettra de faire avancer quelques idées pour améliorer la vie des Cannois.
Nous espérons pouvoir mobiliser l’électorat de gauche, ce qui n’est pas chose facile dans la période actuelle. Les reniements, les manquements, voire les trahisons de ce gouvernement font que beaucoup d’électeurs sont tentés par l’abstention ou le vote Front National. Nous voulons leur dire ici que la solution n’est ni l’un ni l’autre. A Cannes c’est le vote pour la liste de rassemblement initiée par le FDG qui permettra d’engager un véritable changement. Cela vaut même pour les militants socialistes qui sont démobilisés et indignés de ce qui se pratique aujourd’hui en France au nom du socialisme
". 

Quelques axes de campagne : (Liste non exhaustive; se reporter au site du candidat ci-dessous) 

►"Halte à la spéculation immobilière. Cette dernière passe par une répartition plus équitable des taxes
►Gratuité des services de bus, à l'encontre de l'austérité européenne et nationale et densification du réseau; gratuité qui ne rime pas avec assistanat
►Transports en commun gratuits. Le financement serait assuré, en partie, par une légère taxe sur les entreprises
►Arrêt du tout bétonnage. Opposition à l'implantation d'un hôtel de luxe à la place de l'Hostellerie du Masque de Fer; gel pour préserver la Croix-des-Gardes
►Implantation de parkings relais, aux entrées de la ville et notamment vers la bretelle de l'autoroute 
►Mise en place de 2 aides, calculées sur le quotient familial : "Assoc'-toi!" pour bénéficier des activités des associations et "Pass' port" afin de participer au financement des équipements sportifs des jeunes
►Fin des gaspillages énergétiques. Exemples : "aides pour les HLM, petits propriétaires et le parc du neuf pour favoriser l'isolation thermique; réduction de la production des déchets; mise en place d'un réseau de points de puisage de l'eau souterraine, abondante et gratuite en régie municipale"; passage de "la restauration scolaire et celle du CCAS en régie municipale, avec une alimentation 100 % bio cultivée dans la vallée de la Siagne"
►Création d'une "coopérative cannoise de l'habitat"; elle permettra de devenir propriétaire de son logement social à un tarif modéré"

Pour Dominique Henrot, Cannes est une ville riche, dotée d'importantes ressources. En réorganisant les finances de la ville, en imputant, par exemple, le produit de la taxe sur les casinos au logement social, il pourrait réaliser ses projets. Reste à savoir si les Cannois(es) partagent le même avis...!

Voir le site : PCF-Front de gauche

Les enjeux de l'élection :

Ils sont 55000 incrits sur les registres des inscriptions électorales. Leur choix peut se porter sur l'un des 5 candidats.
La gauche semble, une nouvelle fois, vouée "à compter les points", même si la sociologie de l'électorat évolue.
Il n'est pas nécessaire d'être "grand politologue" pour affirmer que la victoire va se jouer entre David Lisnard et Philippe Tabarot.
David Lisnard doit faire une offre renouvelée de projets aux Cannois(es), sans "égratigner" le bilan du sortant, en un mot, sans tuer le père....
Philippe Tabarot doit s'affranchir de l'image qui lui colle à la peau, celle du petit frère de la secrétaire générale du parti, atteinte, aux yeux de ses adversaires, de boulimie territoriale. 

Les attentes des Cannois :


 

Les attentes des Cannois


Le Palm Express fait débat :

Mis en service en décembre dernier sur le boulevard Carnot, le Palm Express (plus de 8 000 passagers sur la ligne depuis le début de l'année) doit rendre la circulation plus fluide sur un axe reliant à terme Mandelieu au Cannet en passant par Cannes. Et pourtant la poursuite des aménagements, notamment la création de voies spéciales, fait polémique entre les différents candidats.
Comment les usagers perçoivent-ils se nouveau dispositif? 

 

Palm Express
Reportage : Marie Morin, Benoît Loth, Patrick Hubert, Sébastien Lemaire


La Bocca : Un quartier au coeur de la campagne :

Situé tout à l'ouest de Cannes, à la limite avec Mandelieu, il est coutume de dire que le quartier est la clé du scrutin. Il est toutefois difficile, et même impossible, de dire si les habitants se mobiliseront massivement pour cette élection municipale.
 

La Bocca
Reportage : Marie Morin, Benoît Loth, Philippe Millois, Sébastien Lemaire


 

Résultats 1er tour Elections municipales 2008 :

 



Résultats 2ème tour Elections municipales 2008 :

 


 

Cannes vue d'en haut
Carte postale

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview du colonel Jacques Baudot, SDIS 83

Les + Lus