Attaque au couteau contre des policiers cannois : information judiciaire ouverte pour tentatives d'assassinat

Publié le
Écrit par Gregory Bustori
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, s'est rendu à Cannes pour rencontrer l'équipage de police attaqué lundi matin devant le commissariat de la ville.
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, s'est rendu à Cannes pour rencontrer l'équipage de police attaqué lundi matin devant le commissariat de la ville. © Jérémy Crunchant FTV

Le parquet de Grasse a ouvert une information judiciaire en début d’après-midi des chefs de tentatives d’assassinat sur fonctionnaires de police à l'encontre de Lakhdar B.

Le parquet de Grasse reste donc en charge de cette affaire qui connait une nouvelle étape judiciaire ce vendredi 12 novembre. "L’état de santé du mis en cause autorise désormais la reprise du cours de la procédure" a fait savoir le procureur de Grasse par communiqué de presse. 

L'Algérien de 37 ans a vu son état de santé s'améliorer après avoir été touché par les tirs des policiers, lundi matin, peu après 6h30. Assez pour être entendu et pour permettre à la justice de continuer à instruire le dossier. Il avait été transporté au centre hospitalier de Nice où il a été pris en charge par une équipe chirurgicale. Son pronostic vital n'était plus engagé lundi soir.

Lakhdar B., agresseur présumé des 4 policiers cannois ce lundi, est au tribunal de Grasse cet après-midi. Il pourrait se voir signifier une mise en examen et un placement en détention provisoire par la juge d'instruction. 

Aucun indice d’une affiliation djihadiste

Le parquet national anti-terroriste n'a pas été saisi. Aucun indice d’une affiliation djihadiste n’a été trouvée lors des perquisitions menées par les forces de l'ordre ce lundi, rue Pons, à Cannes, au domicile de Lakhdar B. L'exploitation sommaire des supports informatiques saisis par la police judiciaire de Nice n'a pas non plus révélé d'indices liant Lakhdar B. à des structures prônant le djihad.  

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.