Cannes 2021 : pas de bouteilles d'eau, moins de changement de tapis rouge... Un festival qui se veut plus écolo

Cannes 2021 prend des mesures pour préserver l'environnement. Plus de bouteilles d'eau, moins de changement de tapis rouge, des véhicules électriques... Quand Croisette rime avec édition plus verte.
Une diminution de 50% du volume du tapis rouge utilisé, déjà intégralement recyclable et recyclé cette année à Cannes.
Une diminution de 50% du volume du tapis rouge utilisé, déjà intégralement recyclable et recyclé cette année à Cannes. © Anne Le Hars FVT

Voitures hybrides, suppression des bouteilles d'eau, moins de changement du tapis rouge... tant de mesures que l'organisation du Festival de Cannes  mets en place pour cette édition de début juillet en pleine période d'affluence estivale. 

Le pari est immense mais nous voulons et devons le réussir, chaque année un peu plus, chaque année un peu mieux. Aujourd’hui, nous franchissons une étape importante avec une grande ambition. Nous en rendrons compte régulièrement, de façon concrète. La 74e édition sera celle du monde d’après pour un Festival de toujours

Pierre Lescure, Président du Festival de Cannes & Thierry Frémaux, Délégué général.

En chiffres, c'est 12 engagements en écho aux 12 jours de cette 74e édition qui sont mis en place.

Jusqu'ici le tapis était changé à chaque séance de gala... Là on le change une seule fois par jour et après ce tapis va à l'Association "Réserve des arts" pour être réintégré après le festival dans le circuit.

François Desrousseaux Secrétaire Général Marché du Film au Festival de Cannes

 

Section éphémère

Autre nouveauté : la création d'une section éphémère consacrée aux questions environnementales

On y découvrira une fiction et six documentaires : deux voyages militants à destination de la jeunesse, deux constats catastrophe, des nouvelles de l’Afrique et une expédition aux confins du monde pour montrer la beauté de la Terre : en 2021, les prises de conscience et la défense de la planète se jouent aussi au cinéma…

Le Festival de Cannes fait l'objet de nombreuses critiques de la part des associations de militants écologiques.

En 2019, Geneviève Huchet, présidente de l'Association pour la défense de l'environnement et de la nature (Aden) déclarait « Les professionnels et artistes viennent en avion à l'aéroport de Cannes et de Nice, une noria de voitures souvent précédées de motards toutes sirènes hurlantes les conduisent aux hôtels afin d'éviter les bouchons, les immenses yachts dans la baie sont obligés de faire fonctionner leurs moteurs toute la journée pour avoir de l'électricité... » à RSE magazine.

Selon l'association, en 2018, 1.700 atterrissages et décollages d’avions ont été enregistrés à l’aéroport de Cannes pour le seul mois de mai. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival de cannes cinéma culture écologie environnement