Cannes : un homme tue sa femme de 28 ans avec un couteau de cuisine, le bébé est indemne

Une jeune maman âgée de 28 ans a été mortellement blessée par un couteau de cuisine ce jeudi à Cannes (Alpes-Maritimes). Le drame familial est survenu vers midi au 25, rue Jean-Gras dans le quartier de La Bocca. Le bébé de 14 mois n'est pas blessé.

Le drame familial s'est déroulé vers midi au 25, rue Jean Gras à Cannes (Alpes-Maritimes)
Le drame familial s'est déroulé vers midi au 25, rue Jean Gras à Cannes (Alpes-Maritimes) © Nathalie Morin - FTV
Ce pourrait être le 57ème féminicide de l'année. Une jeune maman âgée de 28 ans a été mortellement blessée par un couteau de cuisine, ce jeudi vers midi à Cannes (Alpes-Maritimes). Le drame est survenu en présence du bébé, au 25 rue Jean-Gras, dans le quartier de La Bocca.La mère de famille a été touchée deux fois, mortellement, au cœur et au bras par son compagnon. Fait assez rare, le compagnon de la victime s'est rendu de lui-même au commissariat de la Bocca pour prévenir la police. 

Très vite, les policiers ont alerté les pompiers qui n'ont pas réussi à sauver la maman. Ils n'ont pu que constater son décès.

Bébé pris en charge


Le bébé du couple, âgé de 14 mois, est indemne. Il a été pris en charge par les pompiers et transporté à l'hôpital.

D'après les premiers éléments de l'enquête, l'homme âgé d'une trentaine d'années, n'était pas connu des services de police. Pour le moment, il n'y a pas de trace de dépôt de plainte pour des violences conjugales. Ce serait "un coup de folie passager", d'après la police. L'homme est actuellement entendu en garde à vue à l'antenne de police nationale de la Bocca.
 

Riverains surpris


Sur place, les riverains sont très surpris. Ils voyaient souvent le trentenaire promener son chien, un cane corso. C'est même lui qui faisait la morale dans le quartier, précisent plusieurs personnes à France 3 Côte d'Azur. Il est décrit comme quelqu'un de "sympa" et de "gentil". 

"Un crime odieux"


A 17h00, le suspect est revenu sur les lieux du drame accompagné des policiers pour que l'association puisse récupérer le chien, resté enfermé sur la terrasse de l'appartement depuis la mi-journée. Le cane corso, un chien imposant, recueilli par l'association "Au service des animaux 06".
Une association a été mandatée pour récupérer le chien resté dans l'appartement du couple, un cane corso.
Une association a été mandatée pour récupérer le chien resté dans l'appartement du couple, un cane corso. © Nathalie Morin - FTV
Ce drame a touché le maire de Cannes qui a réagi sur son compte Twitter : "un crime odieux" pour David Lisnard.   

Triste décompte


L'association Féminicides par compagnons ou ex tient le triste décompte de ces meurtres. Dès que les faits ont été rendus public, l'information a été relayée sur son compte Facebook : "Nous pensons à sa famille, à ses ami-es et proches, et à toutes ces existences dévastées par le #TerrorismePatriarcal conjugal et familial". D'après l'association, ce serait le 57ème meurtre depuis le début de l'année 2020 en France.
En 2019, l'Agence France-Presse a dénombré 122 cas, mais ce chiffre pourrait être supérieur car certaines affaires trop complexes n'ont pu être comptabilisées. 

210.000 femmes victimes de violences conjugales


Les meurtres de femmes par leurs conjoints ou ex sont le stade ultime des violences conjugales, dont sont chaque année victimes plus de 210.000 femmes majeures en France, selon les dernières données officielles.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société violence faits divers violence conjugale politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter