Covid - port du masque : le maire de Cannes demande des contrôles mixtes, police nationale et municipale

David Lisnard, maire (LR) de Cannes demande des "patrouilles mixtes", police nationale et police municipale, pour faire respecter les gestes barrière dans les commerces privés de la ville, les bars et les restaurants. L'élu a écrit au préfet des Alpes-Maritimes et à l'Agence Régionale de Santé. 

La police municipale n'a pas le droit de contrôler seule les établissements privés, c'est pourquoi le maire de Cannes demande des "patrouilles mixtes".
La police municipale n'a pas le droit de contrôler seule les établissements privés, c'est pourquoi le maire de Cannes demande des "patrouilles mixtes". © FTV
C'est l'été, c'est la fête et pour la jeunesse, confinement rime souvent avec relâchement des gestes barrière. Les discothèques sont toujours fermées. Mais dans les bars, on danse, on rit, on parle sans maintenir la distanciation sociale et sans porter de masque. Des établissements bondés pendant cette saison estivale 2020 post-covid où la jeunesse a d'abord envie de s'éclater.
La jeunesse fait la fête et oublie vite les gestes barrière.
La jeunesse fait la fête et oublie vite les gestes barrière. © FTV

C'est ce qu'ont constaté nos confrères de France 2 lors de leur reportage nocture à Cannes, tourné aux abords du palais des Festivals et de la Croisette (le Carré d'or). Un bar s'est transformé en discothèque, le masque est obligatoire mais personne ne le porte. Un relâchement "assumé"par les fêtards. 

Dans les bars et les restaurants de Cannes, peu de personnes portent le masque ou respectent la distanciation sociale.
Dans les bars et les restaurants de Cannes, peu de personnes portent le masque ou respectent la distanciation sociale. © FTV

Jeunesse insouciante

Face à une jeunesse insouciante et un risque de deuxième vague ou de foyer d'épidémie, le maire de Cannes, David Lisnard (LR), s'inquiète d'une "résurgence" possible du virus. Mais ses moyens sont limités. La police municipale n'a pas le droit d'intervenir seule dans les commerces privés : bars et restaurants. La police municipale ne peut rentrer dans ces établissements que si elle y est invitée par le patron. 

Pas les effectifs suffisants

Impossible dès lors pour les maires de faire respecter ces contrôles dans leur propre ville. David Lisnard constate aussi que la police nationale n'a pas les effectifs suffisants pour contrôler de manière régulière ces établissements toute la saison estivale, qui est la période la plus critique.
David Lisnard, maire (LR) de Cannes demande des "patrouilles mixtes", police nationale et municipale pour pouvoir contrôler les commerces privés.
David Lisnard, maire (LR) de Cannes demande des "patrouilles mixtes", police nationale et municipale pour pouvoir contrôler les commerces privés. © FTV
 

"Patrouilles mixtes"

C'est pourquoi l'élu réagit. Il fait une proposition simple : la mise en place de "patrouilles mixtes", seule façon d'être dans la légalité pour contrôler les commerces privés : 
 

Ce que nous proposons c’est d’aider les services de l’état en mettant des policiers municipaux dans des patrouilles mixtes qui à l’intérieur (des établissements) réprimeront ces personnes qui ne respectent pas ces règles.

David Lisnard, maire (LR) de Cannes

Le maire a aussi écrit une note au Préfet des Alpes- Maritimes et à l’Agence Régionale de Santé pour rappeler les obligations de l’Etat en la matière, leur faire part des constats observés et présenter sa proposition en toute transparence. Une lettre relayée sur son compte Twitter :  Des propositions pragmatiques pour éviter des contaminations multiples dans ces établissements festifs. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société politique police sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter