David Lisnard relaie un courrier de l'ARS : des livraisons modestes de Pfizer compensées par du Moderna dans les centres de vaccination

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gregory Bustori
Pfizer ou Moderna : il se peut que les Azuréens n'est momentanément plus trop le choix dans certains lieux de vaccination.
Pfizer ou Moderna : il se peut que les Azuréens n'est momentanément plus trop le choix dans certains lieux de vaccination. © CHRISTOF STACHE / AFP

"Les prochaines allocations en Pfizer sont modestes et ne permettront pas d’honorer la poursuite de la prise de rdv de rappel en Pfizer". C'est ce que relaie cet après-midi David Lisnard à la suite d'un courrier de l'ARS PACA. L'Agence va concentrer le Pfizer sur la médecine de ville et le Moderna sur les centres de vaccination et les établissements médicaux sociaux. Une contrainte qui surviendra dans quelques jours selon elle.

Le maire de Cannes, David Lisnard, président de l'Association des Maires de France,  a relayé sur Facebook, dans une longue publication, un courrier envoyé par l'ARS PACA, qui stipule que « les prochaines allocations en Pfizer sont modestes et ne permettront pas d’honorer la poursuite de la prise de rdv de rappel en Pfizer. Cette diminution des dotations en Pfizer va être compensée par une livraison importante dès cette semaine de Moderna en flux B ».

Pfizer priorisé vers la médecine de ville ?

Michèle Guez, directrice adjointe de la délégation maralpine de l'Agence régionale de santé, a indiqué à nos équipes que le vaccin Pfizer serait priorisé sur la médecine de ville. Le vaccin Moderna, serait quant à lui priorisé sur les centres de vaccination et pour les établissements médicaux sociaux en attendant un retour à la normal quant aux livraisons du produit Pfizer. 

Ces deux vaccins à l'acide ribonucléique messager (ARN) ont été les premiers à servir à la vaccination en France. 

Une pénurie pour David Lisnard

Pour les moins de trente ans, le premier édile de Cannes précise même sa pensée: "Comme la Haute Autorité de la Santé l’a indiqué le 8 novembre dernier, le vaccin Moderna n’est pas recommandé pour les populations de moins de 30 ans. Par conséquent, nous faisons déjà face à une nouvelle pénurie due à l’impréparation de l’État qui, en ouvrant la vaccination à tous les publics sans distinction et sans hiérarchisation, n’a pas anticipé ce manque de stocks et de livraison."

Le vaccin Moderna n'est accessible effectivement, depuis le 8 novembre sur recommandation de la Haute Autorité de Santé, qu'aux personnes âgées de plus de 30 ans comme le précise le site de la Sécurité sociale

De son côté, les services du ministère de la santé ont réagi :

"Les centres de vaccination de Marseille doivent utiliser en priorité leur stock actuel de doses Pfizer, ou les doses stockées au niveau régional et gérées par l’ARS. Les livraisons supplémentaires sont prévues à destination de l’ARS PACA pour couvrir les rendez-vous Pfizer déjà pris qui ont été ouverts en nombre au-delà des stocks. Les nouveaux rendez-vous en centres de vaccination devront donc être ouverts en majorité en Moderna car les stocks répartis dans toutes les régions, en PACA comme ailleurs, sont en Pfizer et en Moderna. L’utilisation rapide de tous nos stocks des deux vaccins est nécessaire, pour vacciner assez vite, pour réduire l’impact de la cinquième vague. L’efficacité du vaccin Moderna est excellente comme l’ont répété les scientifiques depuis plusieurs jours."

3ème dose, Omicron et 5ème vague

Dès samedi 27 novembre, le rappel vaccinal a été ouvert à toutes les personnes disposant d'un schéma vaccinal complet, ou pouvant justifier d'une infection à la Covid-19 de plus de 5 mois.

La campagne départementale de vaccination s'accompagne d'équipes mobiles du Département qui doivent visiter 83 communes du haut et du moyen pays des Alpes-Maritimes.

Dans le département des Alpes-Maritimes, les indicateurs liés à la Covid ont grimpé en flèche ces dernières semaines.

Un nouveau variant redouté, Omicron, a lui fait son entrée dans la longue liste des mutations identifiées. Un premier cas français a même été identifié sur l'île de la Réunion. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.