Festival de Cannes 2024. "J'ai envie de me taire", l'étonnant vœu de silence de Quentin Dupieux

Plus sur le thème :

On le connait drôle et avenant, le voici, muet ! Le cinéaste Quentin Dupieux estime qu'il est temps pour lui "de fermer (son) clapet" et a donc décliné toute promotion avant la sortie de son film "Le deuxième acte", qui fera l'ouverture du Festival de Cannes.

Le Deuxième Acte de Quentin Dupieux, le nouveau film (1h16) du prolifique réalisateur et scénariste français, également musicien, fera l’ouverture du prochain Festival de Cannes.

Ce qui veut dire que les interveiw de promotion sont nombreuses pour lui... A moins d'un mois de l'évenement sur la Croisette, Quentin Dupieux fait un étonnant voeu de silence.

Le spécialiste des comédies barrées et ultra-courtes, qui a réalisé six films ces quatre dernières années dont Rubber, Incroyable mais vrai, Yannick ou encore Daaaaaali!, s'en explique dans une inhabituelle note aux journalistes. Il souligne qu'il a jusqu'alors toujours pris le temps de la promotion "comme le font presque tous les cinéastes sur cette planète".

La cadence des sorties s'est considérablement accélérée pour moi et j'ai accumulé sans m'en rendre compte un temps de parole dans les médias probablement supérieur à la durée de mes 12 films réunis. Un comble,

Quentin Dupieux.

"Aujourd'hui, (...) j'ai envie de me taire. Non pas par lassitude ou prétention mais simplement parce que (le film "Le deuxième acte"), très bavard, dit avec des mots bien choisis tout ce que j'ai envie de dire et contient déjà de façon extrêmement limpide sa propre analyse", fait-il valoir.
"Il serait donc inutile, d'après moi, d'écouter un metteur en scène et ses comédiens paraphraser un film dans lequel tout est tout le temps dit et commenté en temps réel. (...) Nous sommes réellement impatients de lire vos critiques, commentaires ou insultes", ajoute-t-il cependant.

"Ce texte est chiant comme la pluie, mais pourtant le film dont il est question l'est beaucoup moins... Encore une preuve frappante qu'il est temps pour moi de fermer mon clapet", conclut-il.

À 49 ans, Quentin Dupieux (alias M. Oizo dans la musique électronique) est le père de 13 longs-métrages en 17 ans. "Le deuxième acte" (1H16), avec Léa Seydoux, Vincent Lindon, Louis Garrel et Raphaël Quenard, doit sortir en salles simultanément à sa programmation hors compétition en ouverture du 77ᵉ Festival de Cannes le 14 mai.

Il sera en salles le même jour.

Il sera aussi président

Quentin Dupieux va peut-être devoir s'exprimer sur un autre sujet, le festival Nikon. Le Nikon Film Festival est un festival de cinéma international de très courts-métrages organisé par la marque spécialisée en photographie. Créé en 2009, il vise à encourager la créativité et l'innovation dans le domaine du cinéma en fournissant. Sa thématique 20224 sera le feu.

Il sera cette année le président de ce jury avec à ses côtés Raphaël Quenard, l'un de ses acteurs fétiches (quatre films tournés ensemble) On pense notamment à son rôle tragi-comique dans Yannick.

La remise des prix de ce festival à est prévue au Grand Rex à Paris le 27 avril prochain. Quentin Dupieux y retrouvera peut-être "son clapet".