Festival de Cannes 2024 : une longue standing ovation est-elle synonyme de grand film (et de Palme d'or) ?

Trois, six, quinze minutes ? Le baromètre de la standing ovation à Cannes explose régulièrement les compteurs, comme pour "Megalopolis" qui a reçu une ovation de sept minutes. Mais qu'est-ce que ça signifie vraiment ?

Il n'y a pas d'applaudimètre officiel, mais les standing ovations ovation sont scrutées de près au Festival de Cannes chaque année et régulièrement mises en avant dans les critiques de film. Il est aisé pour les distributeurs de rajouter des minutes théoriques à une standing ovation (littéralement des applaudissements debout) pour faire bonne presse d'un long-métrage. 

Mais quelles sont ses significations exactes ? Car, Megalopolis, par exemple, a été étrillé par les critiques à Cannes mais applaudi pendant 7 minutes lors de sa projection. France 3 Côte d'Azur a rencontré trois spécialistes du cinéma dans les médias de nous parler de ce moment fort à la fin d'une projection.

"La standing ovation fait partie du folklore"

Pour Nathalie Hayter, de France 3 : "La standing ovation fait partie du folklore, une fin de projection officielle sans standing ovation serait d'abord inappropriée, car l'équipe du film est là. Certaines sont plus longues, plus sincères que d'autres."

La standing ovation, c'est un moyen de faire passer les émotions pour un film, mais surtout pour une personne.

Nathalie Hayter

à France 3 Côte d'Azur

Les habituées du Festival de Cannes ont tous et toutes, des souvenirs de projections particulières. Nathalie Hayter relate : "Je me souviens d'un film De son vivant, avec Catherine Deneuve et Benoit Magimel d'Emmanuelle Bercot. Catherine Deneuve était très émouvante et la standing ovation a duré très longtemps. Ce jour-là, c'était vraiment pour elle."

Pour Claire Fleury du service culture de BFM, une standing ovation est un moment d'émotion : "Quand un film te saisit, tu ne pars pas tout de suite, tu restes avec ce film, tu ne veux pas que ça se termine, je trouve que c'est un bon thermomètre pur savoir ce que ressentent les gens."

Pour "Emilia Perez", je suis restée jusqu'à la fin du générique, je ne voulais pas partir.

Claire Fleury, spécialiste cinéma à BFM

à France 3 Côte d'Azur

Pour Caroline Vié, réalisatrice de cinéma et journaliste à 20 Minutes, c'est la traduction d'une ferveur collective : "Je me rappelle d'une standing ovation pour Takeshi Kitano en 2023, le film n'était pas en compétition, on acclamait l'homme, le réalisateur."

Il y a un côté euphorique, c'est le cinéma à son apogée, on est tous là pour vivre un moment particulier.

Caroline Vié

à France 3 Côte d'Azur

Si on compare la durée, mais aussi la qualité des standing ovations, il faut aussi comparer le "pourquoi". Ce moment peut signifier que le film est bon, touchant, mais aussi un signe de respect pour le réalisateur, l'acteur ou l'équipe.

Ainsi pour Francis Ford Coppola l'ovation était une forme de remerciement pour le réalisateur américain et l'ensemble de sa carrière plus que pour son film qui reçoit des critiques très mitigées. Pour Claire Fleury : "L'ovation pour Ken Loach en 2023 pour The Old Oak était plus pour l'homme que pour le film..."

Un critère pour la Palme d'or ?

Une longue standing ovation augure d'un bon palmarès, estime Claire Fleury, mais pas forcément de la Palme : "Je me souviens de la projection de Mommy, de Xavier Dolan, il était tout jeune réalisateur, il était pris par l'émotion, les festivaliers voulaient que ce soit lui et finalement non, il a eu ce que l'on appelle la 'Palme du Coeur'."

"En projection presse, il n'y a pas de standing ovation, mais il y a parfois des applaudissements et lorsque les journalistes applaudissent, c'est généralement bon signe pour la suit, souligne Nathalie Hayter. Sur Emilia Perez, par exemple, ça a été le cas."

La Palme d'or se joue bien sûr, sur différents critères et le ressenti du public n'est pas forcément celui du jury. Une standing ovation ne signifie pas que le film est bon, mais une longue et intense ovation peut signifier que le film a vraiment plu. 

Pour l'instant, la standing ovation d'environ neuf minutes pour le film de Jacques Audiard Emilia Perez est la plus longue du Festival de Cannes 2024. Un bon signe alors que le long-métrage est encensé aussi par les critiques ? 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité