Une marche blanche à Cannes en mémoire de Lola, mère de 28 ans, assassinée par son compagnon

Vêtus de blanc, une rose blanche à la main, les proches de Lola, lui ont rendu un hommage ce dimanche après-midi dans le quartier de la Bocca à Cannes (Alpes-Maritimes). La jeune mère de famille avait été poignardée par son compagnon le 30 juillet dernier. 

Une centaine de personnes s'est retrouvée pour honorer la mémoire de Lola ce dimanche après-midi lors d'une marche blanche dans le quartier de la Bocca à Cannes.
Une centaine de personnes s'est retrouvée pour honorer la mémoire de Lola ce dimanche après-midi lors d'une marche blanche dans le quartier de la Bocca à Cannes. © Denise Delahaye - FTV
Ce dimanche 13 septembre, près d'une centaine de personnes s'est rassemblée pour honorer la mémoire de Lola, la jeune maman de 28 ans morte, poignardée par son compagnon. Les proches de la jeune femme ont agrandi une photo de Lola avec son bébé, qui aurait assisté au drame ce 30 juillet 2020. Tous se sont rassemblés autour de ce portrait géant, place du marché dans le quartier de la Bocca. (cf.photo).  
Les proches de Lola se sont rassemblés place du Marché, dans le quartier de la Bocca avant de partir pour une marche blanche.
Les proches de Lola se sont rassemblés place du Marché, dans le quartier de la Bocca avant de partir pour une marche blanche. © Denise Delahaye - FTV
 

"Lola, un ange parmi les anges"


Puis, le cortège de cette marche blanche a pris la direction de la rue dans laquelle habitait le couple, rue Jean-Gras. La plupart des participants sont vêtus de blanc, une rose blanche à la main. Sur l'une des banderoles on peut lire : "Lola on ne t'oublie pas". Sur le masque d'une participante : "Lola, un ange parmi les anges".

Poignardée deux fois mortellement


La mère de famille avait été poignardée deux fois mortellement, au cœur et au bras, avec un couteau de cuisine. Fait assez rare, le compagnon de la victime s'était rendu de lui-même au commissariat pour prévenir la police, avec le bébé dans les bras. Le compagnon n'était pas connu des services de police pour des faits de violences conjugales.
Le portrait de la jeune maman a été agrandi et disposé devant les proches de Lola pour cette marche blanche.
Le portrait de la jeune maman a été agrandi et disposé devant les proches de Lola pour cette marche blanche. © Denise Delahaye - FTV
L'appel à la marche blanche a été lancé sur Facebook il y a une semaine. Avec des restrictions liées à la crise sanitaire : "Seules les personnes inscrites pourront participer à la marche : décision du service de sécurité de la ville de Cannes et du service de la prévention Covid 19."

Très émus et touchés par ce drame, la famille et les proches de la victimes n'ont pas souhaité s'exprimer au micro de notre équipe.​​​​​​​Ce pourrait être le 57ème féminicide de l'année 2020, d'après le décompte des associations. ​​​​​​​En 2019, l'Agence France-Presse a dénombré 122 cas, mais ce chiffre pourrait être supérieur car certaines affaires trop complexes n'ont pu être comptabilisées. Plus de 210.000 femmes majeures en France, selon les dernières données officielles, sont victimes de violences conjugales.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers violence conjugale société femmes police sécurité justice