Se garer gratuitement en ville ? Vous en rêvez, Mandelieu-La-Napoule le fait

Sur la Côte d'Azur, les villes sont concentrées sur une bande littorale, les automobiles paraissent encore indispensables et les places de stationnement sont très recherchées. La tendance veut bouter la voiture hors des cités. Mandelieu-La Napoule et Cannes ont fait un autre choix.

Lorsque vous stationnez votre voiture à Mandelieu-La-Napoule, inutile de chercher la borne de paiement. C'est simple, il n'y en a pas. Sur la commune, le stationnement est gratuit. 24h/24 et 7j/7. Difficile de le croire et pourtant cela fait près de 20 ans que ça dure. 

Ici, c'est gratuit et connecté

Au départ, l'objectif était de favoriser l'accès aux commerces du centre-ville. Et depuis, le pli est pris. L'exemple le plus flagrant est le parking des Ecureuils : 524 places gratuites réparties sur quatre niveaux, en plein cœur d'un quartier commerçant. Chaque place est équipée d'un dispositif qui indique en temps réel la disponibilité grâce à des voyants situés au-dessus des places. Rouge, la place est occupée, vert c'est libre. Une lumière bleue indique une place réservée aux personnes à mobilité réduite.

Le stationnement connecté va favoriser la rotation des véhicules et lutter contre les véhicules ventouses. À terme, nous souhaitons offrir ce même service pour une grande partie des 6 000 places de stationnement gratuit.

Sébastien Leroy, maire de Mandelieu-La-Napoule

Pour aller plus loin, des panneaux d'affichage dans les rues affichent les places disponibles dans les parkings fermés à proximité. Un guidage GPS avait même été mis en place pendant deux ans. Il permettait via une application gratuite de visualiser les places sur la totalité de la commune. L'expérience est temporairement suspendue en raison de la défaillance du prestataire. Le nouveau dispositif devrait être mis en fonction dans les prochains mois.

De plus, ces informations statistiques concrètes permettent d'élaborer une politique de stationnement au plus près des réalités concrètes du terrain. Et pas uniquement avec des projections. Autre avantage, les voitures "ventouses" sont immédiatement repérées et gérées par la police municipale. Bien sûr, tout ceci n'est pas gratuit. Il y a l'entretien, les investissements, les travaux, etc. Le maire de la commune lâche un "plusieurs millions d'euros" mais assure "qu'il est de notre devoir d'aider nos concitoyens à préserver leur pouvoir d'achat".

Le stationnement gratuit n'empêche pas le développement des pistes cyclables (11,55 km exactement) et des transports en commun. Par exemple, des navettes qui font le tour de la ville, sont mises en place de juin à septembre. En 2022, ce sont 115 000 personnes qui en ont profité. Sans ouvrir leur porte-monnaie.

Á Cannes, seules 10% des places sont payantes

Ces "places de surface" payantes sont celles de l'hypercentre. Elles se situent dans ce que les Cannois appellent "la banane", l'hypercentre entre la mer et la voie rapide le long de la voie ferrée. Mais sur la totalité du territoire, la commune propose 16 000 places "de surface" gratuites. Elles se trouvent donc en dehors de l'hypercentre. 

Depuis son élection en 2014, David Lisnard a pour objectif de faciliter le stationnement des automobilistes au cœur de la cité ; il ne veut surtout pas sectoriser la commune en fonction des différentes types de transport, bus, vélo, voiture, etc.

On ne souhaite pas opposer les automobilistes au reste des transports possibles. Le stationnement est un révélateur. C'est le pouls de la cité.

Yann-Vari Lecuyer, directeur général adjoint des services, mairie de Cannes

Comme souvent, dans les grandes villes, les parkings gérés par un prestataire privé affichent des tarifs jugés "pas attractifs". Bref, trop chers. En 2019, la municipalité veut avoir le contrôle sur les tarifs proposés et reprend en régie 8 parkings cannois sur les 15 existants. Ils sont regroupés sous l'appellation  Cannes Parking. Á titre d'exemple, en 2022, le budget annuel consacré à Cannes Parking a été de 6 millions d'euros, sans que cela ne grève les finances communales, car la structure est en auto-financement. L'intégralité des recettes est réinvestie. L'évolution des parkings dans la cité suit la capacité budgétaire. La politique tarifaire a pu être revue, et rendue "attractive" et assumée.

Après les avoir repris en régie, la municipalité a investi près de 3,5 millions d'euros pour leur rénovation et leur sécurisation. Le nombre de services proposés depuis est surprenant : l’assistance des usagers en cas de panne, la mise à disposition temporaire de parapluie/ombrelle par temps de pluie ou de très fort ensoleillement, un environnement musical apaisant, la diffusion de parfums de saison, la mise en place du système « fast exit » (ouverture automatique des barrières par lecture des plaques d’immatriculation, une station de gonflage des pneus gratuite et en libre-service etc.

En ce qui concerne les personnes à mobilité réduite, les places de stationnement sont gratuites. Sur la totalité des "places en surface",  620 leur sont réservées, soit 3,4% des places alors que le minimum légal est de 2%.

Cela semble donc être une formule gagnante. En février 2023, la fréquentation a augmenté de près de 19% en comparaison à février 2022 ; elle a atteint 108 070 véhicules. Le nombre d'abonnés payants, lui, a augmenté de près de 13% en comparaison à la même période en 2022. Les services municipaux affirment de pas avoir de remontées du terrain sur d'éventuelles difficultés de stationnement récurrentes. La ville se refuse en revanche à envisager la gratuité en centre-ville, comme sa voisine de Mandelieu-La-Napoule. Elle estime s'éviter les travers de cette formule : les voitures-ventouses.

Á chaque emplacement, une réflexion et une réponse. Comme pour le parking gratuit du Palm Beach qui pose des problèmes de nuisances aux riverains, surtout l'été, car la nuit y amène son lot de d'incivilités. L'un des chevaux de bataille du maire cannois. Alors il a été décidé qu'à partir du 1er mai, des barrières seront fermées entre 21h et 6h du matin. Alors cet été, si en profitant des belles soirées, vous laissez voiture au-delà de 21h, il faudra soit vous acquitter d'une somme de 5 euros, soit attendre 6 h du matin. Avec la levée des barrières, vous pourrez reprendre la route ... gratuitement !