Festival de Cannes 2023. Le témoignage du frère de la navigatrice Florence Arthaud opposé au film sur sa sœur

Plus sur le thème :

C'est un film qui n'a pas encore été diffusé, mais qui soulève déjà des critiques. Annoncé sur la Croisette, en mai, pour le Festival de Cannes, le biopic "Flo" s'annonce comme "un récit totalement déformé" de Florence Arthaud, selon le frère de la navigatrice, Hubert Arthaud.

"Flo" sera bien diffusé lors de la 76e édition du Festival de Cannes (Alpes-Maritimes). Une avant-première mondiale annoncée par sa réalisatrice, Géraldine Danon, qui est à l'origine de ce biopic de 131 minutes dédié à celle que l'on appelait "la petite fiancée de l'Atlantique", la navigatrice française Florence Arthaud.

> Les dernières infos sur le Festival sur notre site.

Contrairement à ce qui est annoncé, le film ne fait pas partie de la Compétition officielle, mais est sélectionné au "Cinéma de la plage" où un écran géant est déployé pour que le public puisse regarder gratuitement des films sur le sable fin, à deux pas du Palais des Festivals.

Un film controversé ?

Géraldine Danon est à l'origine du script et du projet. Avec son mari Philippe Poupon, navigateur émérite, ami de Florence Arthaud qu'il avait vu finir devant lui lors de la "Route du Rhum" 1990, ils se sont lancés dans l'aventure de mettre en image la vie de celle qui a été la première femme à remporter la mythique course en solitaire. 

Incarnée par Stéphane Caillard, l'actrice marseillaise ressemble comme deux gouttes d'eau à la navigatrice, souligne son frère Hubert Arthaud. 

Le film comporte aussi au générique Alison Wheeler, Alexis Michalik et Charles Berling. Aucune bande-annonce n'a pour le moment fuité. Le script, en revanche, qu'Hubert Arthaud a lu, lui laisse un goût plus qu'amer.

Peu conforme à la réalité ?

Promoteur immobilier, installé à Antibes, Hubert Arthaud n'hésite pas à parler longuement de cette situation quand on l'aborde avec lui. Contacté, il avoue d'abord être déçu par la démarche de la réalisatrice, dont sa sœur n'a jamais fait l'éloge de son vivant. Il explique qu'elle l'appréciait peu, et qu'elle "n'aurait jamais voulu que Géraldine fasse ce film."

Géraldine Danon, qui se prétend être une grande amie de la famille, était juste une copine qui venait de temps en temps à la maison, mais pas plus que ça. En revanche, Poupon, oui, était un grand ami de Florence puisqu’ils ont fait des courses ensemble.

Hubert Arthaud, frère de Florence Arthaud

La méthode employée quant à la préparation du tournage n'a pas non plus ses faveurs. 

"La façon dont cela s’est fait n’est pas appréciable car, en fait, ils ont racheté les droits d’un livre paru sur ma sœur, de Yann Queffélec (La Mer et au-delà, publié en octobre 2020, Ed. Calmann-Lévy, NDLR)", avant de prolonger son propos. "À ma mère, qui est encore en vie, on ne lui a même pas demandé son avis." Une manière de faire qu'il juge "disgracieuse".

La fille de Florence Arthaud a tenté des actions en justice pour notamment avoir accès au scénario. Professionnelle de l'audiovisuel, elle souhaitait, elle aussi, mettre en image la vie de sa mère.

Accident de la route

Pis encore, une scène présente dans le scripte intégral qu'il a pu lire, l'ulcère particulièrement : c'est l'accident de la route que sa soeur a eu, alors étudiante. 

Il y a beaucoup de passages qui sont beaucoup déformés, notamment un où l’on cite un accident que Florence avait eu, très grave, quand elle était en école de médecine.

Hubert Arthaud

Il détaille : "Ce n’était pas elle qui conduisait. Elle était à l'arrière. C’est lui qui conduisait, il n’y en avait aucun qui avait bu de l’alcool ou quoi que ce soit. Ils sont rentrés trop vite dans un virage, la voiture a fait des tonneaux et, comme ma sœur était sur le siège arrière, elle a été éjectée par la vitre arrière."

"Elle a eu une fracture du crâne et a été relativement blessée, alors que les deux qui étaient à l’avant avaient leur ceinture et n’ont rien eu du tout. Le fameux ami est vétérinaire. Marie (la fille de Florence Arthaud, NDLR) l’avait contacté pour qu’il fasse une attestation, il trouvait ridicule de déformer la vérité puisqu’en fait, dans le film, ce passage devient 'Florence conduit la voiture, elle a une bouteille de rhum à la main, complètement bourrée, et c’est elle qui provoque l’accident.'"

Je suis quand même son frère, à cette époque, elle ne buvait pas une goutte d’alcool et travaillait sur ses TP toute la journée. Je dirais même que des trois enfants, c’était la plus sérieuse.

Hubert Arthaud

Certaines personnalités du monde de la mer ont même pensé faire une lettre commune pour exprimer leur mécontentement. 

Le script a été diffusé par l’entourage de Géraldine et de Poupon, et tout le monde l’a eu. Tous les marins qui l’ont eu sont dégoûtés. Ils adoraient Florence. François Boucher ou Olivier de Kersauson, ils sont dégoûtés. C’est tourné comme un hommage à Florence Arthaud, mais cela n’a rien d’un hommage à Florence, c’était juste financier.

Hubert Arthaud

"Passé à côté de la magie du personnage"

Même si Hubert Arthaud n'a vu aucune image du film, et après une lecture attentive du script, il juge que ce film "est passé à côté de la magie du personnage".

C'est une mémoire, des souvenirs et une perception de sa soeur qui semblent avoir été trahis à ses yeux : "À la base, Florence est une enfant qui a été élevée entre deux garçons, avec un père qui nous a fait beaucoup voyager et qui, par des voyages dans des conditions extrêmement simples, a développé un sang-froid et une volonté, et ce n’est pas du tout le sujet de l’alcool."

La magie du personnage, c'est le dépassement de soi. Pourquoi une petite fille qui a été élevée dans le XVIe (arrondissement de Paris, NDLR) se retrouve à aller plus vite dans les dépressions, car c’est dans les tempêtes que Florence regagnait du terrain sur les hommes, et croyez-moi, je navigue aussi, ce sont des conditions d’enfer dans les tempêtes. Une femme qui pèse 55 kilos tout mouillés, qui reprend du terrain sur des hommes costauds, c’est ça la magie. Florence, c’est aussi l’intuition, beaucoup de choses comme ça que je n’ai pas vu ressortir dans le script.

Hubert Arthaud

Pour toutes ces raisons, Hubert Arthaud a fait savoir à Philippe Poupon le peu de considération qu'il porte à ce travail cinématographique qui sera dévoilé lors du Festival de Cannes et pour lequel, à l'heure actuelle, aucune date de sortie n'est prévue.

Je pense que le film va passer à côté de la magie pour faire un film un peu 'Voici'.

Hubert Arthaud

L'épopée de Pierre 1er avant le tournage

Une autre star au casting du film n'est autre que le navire avec lequel Florence Arthaud a remporté la "Route du Rhum" en 1990. Pierre 1er, c'était son nom à l'époque, a quitté la France pendant une trentaine d'années, et son ancienne skipper, avant de les retrouver. 

C'est à l'été 2022, à Cannes, que le navire était revenu en France, non loin de l'endroit où repose désormais Florence Arthaud, après son décès lors du tournage de l'émission Dropped, en 2015 en Argentine.

Le trimaran a été racheté en Asie, par un Français passionné, Philippe Brillault. Le navire a été attaqué par des pirates à leur entrée en mer Rouge et convoyé entre Djibouti et l'Hexagone par le navigateur suisse Bernard Stamm... Le périple du navire victorieux du Rhum en 1990 avait été raconté par son propriétaire. Philippe Poupon l'avait ensuite fait naviguer de la cité des Festivals jusqu'à la façade atlantique en vue de la préparation du film.

Désormais appelé "Flo", le bateau a participé à la dernière "Route du Rhum", notamment pour les besoins du tournage du biopic et la reconstitution du départ de la course en 1990 après quelques travaux à bord en Bretagne.

Il se trouve actuellement mis en vente à 390 000€, sur un site de vente en ligne bien connu de tous. Le bateau qui mouille au port de Sète n'a, pour le moment, pas trouvé acquéreur, mais il n'y a là rien d'étonnant. C'est "un voilier de niche", confie celui qui est en charge de la vente.

Crash de l'émission Dropped : "L’instruction vient d’être clôturée"

Hubert Arthaud est le dernier de cette fratrie encore en vie. Son frère et sa sœur reposent tous les deux sur l'île Sainte-Marguerite, au large de Cannes, avec le père de famille. Du film, il n'attend rien. C'est la justice qui constitue son plus grand espoir, après le crash de deux hélicoptères pendant l'émission de TV Dropped. Lui qui s'est porté partie civile affirme que "l’instruction vient d’être clôturée" et que "le procès au pénal se tiendra sans doute en 2024".

Beaucoup de membres des familles et d'amis de Camille Muffat, Alexis Vastine et des six autres victimes espèrent voir la société de production qui travaillait pour l'émission de TF1 condamnée.

Adventure Line productions (ALP) a été "condamnée deux fois au tribunal des affaires sociales" explique Hubert Arthaud.

Les charges que j’avais énoncées juste après l’accident ont été reconnues par le juge, à savoir un défaut de sécurité et des transgressions aux règles aéronautiques très importantes qui ont mené à l’accident.

Hubert Arthaud

Il espère une nouvelle condamnation au pénal pour achever le volet judiciaire de cette tragédie. "Tout ce que j’avais dit, et que ALP avait contesté dans les médias, a été reconnu par les juges : budget dérisoire, pas de sécurité, des hélicoptères qui n’étaient pas appropriés pour faire cela. Tout cela est dans la procédure. Bien évidemment, ALP se défendra de tout ça. Ce sera jugé à Paris. Je ne vois pas comment ils pourraient échapper à une condamnation. Et encore une fois, ils ont été déjà condamnés par le tribunal des affaires sociales, il est quasiment improbable que le pénal se déjuge par au tribunal des affaires sociales."

Hubert Arthaud assistera très certainement au procès, mais par à la diffusion du film sur sa soeur.