Festival de Cannes 2023 : vidéo de l'altercation entre Thierry Frémaux et un policier municipal, le responsable de la sécurité s'exprime

Plus sur le thème :

Le délégué général du Festival de Cannes reprochait à un policier municipal de la ville de Cannes de l'avoir bousculé et frappé alors qu'il circulait à vélo devant le Carlton sur la Croisette. La vidéo de l'altercation, postée sur Twitter, dépasse les 3 millions de vues ! Le directeur de la sécurité de la ville s'exprime sur la polémique.

Le délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, aux prises avec un policier municipal sous le porche du Carlton : la vidéo, diffusée par un ancien journaliste de Cnews et Sud Radio, fait le buzz ce samedi 20 mai à Cannes.

La scène se passe de nuit, jeudi 18 mai à 2 heures du matin, devant l'hôtel Carlton sur la Croisette. On y voit Thierry Frémaux, en smoking, avoir une vive altercation avec un policier municipal. "Donnez-moi votre nom !" lui lance le délégué général du Festival, qui accuse l'agent de l'avoir "bousculé" et annonce son intention de "porter plainte".

Vous m’avez frappé, c’est filmé, ça va aller très loin !

Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes

Sur la vidéo, on ne voit pas l'origine de l'altercation. La séquence débute avec l'image du policier repoussant à deux mains Thierry Frémaux qui avance vers lui en le pointant du doigt.

"Une explication franche et cordiale"

"La vidéo tronquée de l’épisode circulant sur les réseaux sociaux n’en est absolument pas le reflet exact", assure la communication du Festival, contactée par France 3 Côte d'Azur. "Dans les minutes qui ont suivi, une explication franche et cordiale a eu lieu, mettant ainsi fin à l’échange. Le chapitre est clos."

Ce lundi 22 mai, un message sur les réseaux sociaux coupe court à la discussion :

Yves Daros, responsable de la police municipale à ce mardi 23 mai, publié sur Twitter un message pour clarifier les commentaires qui ont fait suite à cette polémique et aux attaques de Bruno Attal, secrétaire Général adjoint du syndicat France Police :

Personne n’est intervenu, ni moi, ni le maire David Lisnard, pour un quelconque "arrangement"

Yves Daros, Directeur de la sécurité de la ville de Cannes.

"Ils se sont serré la main"

Même ligne du côté de la ville de Cannes, samedi après-midi, employeur du policier : "C'est un non-sujet, un coup de pression comme il en arrive dix fois par jour à Cannes pendant le Festival", tempère une porte-parole de la mairie.

"Thierry Frémaux arrive très vite sur son vélo électrique, le policier municipal, qui a très bien fait son travail, essaie de l'arrêter et lui court derrière... C'est tout, ils se sont serré la main ensuite".

La vidéo a été vue plus de deux millions de fois en moins de 24 heures.