Visitez Canua Island, la plage flottante inaugurée au large des côtes des Alpes-Maritimes

Après des années de combat administratif et juridique, le restaurant-bar flottant Canua Island a été inauguré jeudi dans le golfe de La Napoule. Son concepteur Marc Audineau a accueilli France 3 Côte d'Azur pour une visite privée. L'occasion de faire le point sur ses projets pour cette première saison.

300 convives à bord. L'inauguration a eu lieu en plein Festival de Cannes, mais le lien entre les deux évènements ne va pas au-delà de cette concordance de dates.

Pour cette mise en service tant attendue, Canua Island ne restera que quelques jours dans le golfe de la Napoule avant de retrouver son port d'attache, La Seyne-sur-Mer dans le Var.

Nous avons saisi l'occasion, et accepté l'invitation : Marc Audineau, le concepteur de ce projet qui a tant fait polémique, nous a proposé une découverte en avant-première de son rêve devenu réalité.

La météo n'est pas franchement agréable, mais le moral du propriétaire est au beau fixe.

"On lance l'exploitation du navire, c'est 6 à 7 ans de travail que l'on concrétise !"

Marc Audineau, concepteur de Canua Island

à Véronique Varin, France 3 Côte d'Azur

Selon ses propres termes, Canua Island est un "navire écoresponsable au service de l'hospitalité". À bord de ce trimaran, il y a de l'espace. 1 700 m². Un restaurant, un bar, une piscine d'eau douce, un espace lounge. Le personnel remet de l'ordre dans les coussins... Un accès à différentes activités : paddle, kayak, snorkeling.

"Tout a été fait dans des matériaux naturels, durables, recyclables. Le navire est alimenté par du biocarburant", avance le chef d'entreprise. Ces détails ont leur importance... quand on se rappelle que les risques d'atteintes à l'environnement ont fait partie des arguments des très nombreux opposants, dont l'État qui a attaqué le projet devant la justice administrative.

L'affaire est montée jusqu'au Conseil d'État, qui a finalement validé le projet le 18 décembre 2023. L'État n'a eu d'autre choix que d'accorder les permis de navigation et d'amarrage.

Une première saison en mode privé

En raison des circonstances, cette saison 2024 a été lancée un peu tard. L'objectif sera de faire jusqu'en octobre "de l'événementiel dans le bassin méditerranéen, soit des privatisations pour des mariages, des anniversaires, soit des séminaires d'entreprises ou des lancements de produits".

"C'est un lieu magique avec une expérience incroyable sur la mer !"

Marc Audineau

à Véronique Varin, France 3 Côte d'Azur

Pas de mouillage longue durée dans le golfe de La Napoule. Canua Island sera basé à La Seyne-sur-Mer et se déplacera au gré des évènements. "Nous irons là où nous avons le droit de mouiller tout en respectant la réglementation pour les bateaux de plus de 24 mètres".

Le rêve de deux sportifs de la mer

L'exploitation est donc lancée pour ce pari un peu fou, qui a tout de même nécessité 16 millions d'euros d'investissements. Le projet est "100% français", selon son concepteur, tant au niveau des investisseurs que des banques.

C'est le moment pour Marc Audineau de souffler un peu. De s'asseoir dans un des confortables canapés de son paradis flottant, et de jeter un regard en arrière.

Si c'était à refaire ? "Si j'avais su qu'il y aurait autant de difficultés, peut-être que je ne me serais pas lancé. Mais je crois que c'est le cas de tous les entrepreneurs. On part vers l'inconnu... C'est aussi le côté grisant. Nous avions un rêve et, malgré tout, nous avons réussi à le réaliser !"

Nous, c'est lui-même et son associé Tony Philp, 13 fois champion du monde de planche à voile. Marc Audineau a lui-même été n°1 mondial de dériveur.

"Nous, les sportifs, on connait les hauts... et les bas. Il faut avoir beaucoup de résilience."

Marc Audineau

à Véronique Varin, France 3 Côte d'Azur

De la résilience, et beaucoup de persévérance pour mener ce monumental projet à bien.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité