Cap d'Ail : le sentier du littoral fermé deux mois

Les ouvriers (en orange) ont commencé leur travaux sur le sentier littoral. / © Pierre Vaireaux
Les ouvriers (en orange) ont commencé leur travaux sur le sentier littoral. / © Pierre Vaireaux

Depuis lundi, le sentier du littoral de Cap d'Ail, dans les Alpes-Maritimes, est fermé. Les travaux vont durer deux mois, le temps de détruire des constructions qui empiètent sur le passage.

Par Laurent Verdi

Une tôle est installée le long du sentier de long en large pour barrer l'accès aux promeneurs. Ce sentier côtier, fréquenté chaque année par des milliers d'Azuréens et de touristes, va s'agrandir.

La côte vue depuis le sentier. / © Pierre Vaireaux
La côte vue depuis le sentier. / © Pierre Vaireaux

 

Deux mois de fermeture


Il faudra patienter avant de traverser à nouveau une partie du sentier côtier. Ce dernier est fermé de l'avenue du docteur Onimus jusqu'au Cap Ragnoso que l'on peut voir sur cette carte.
 

 


Passage fermé 

Impossible de passer du 12 mars au 13 mai, les agents installent les panneaux d'information comme le montre cette vidéo filmée ce lundi matin.
 

Le sentier du littoral fermé deux mois au Cap d'Ail


Démolir des constructions


Les pelleteuses sont installées et les ouvriers ont commencé le travail de préparation en vue de la démolition des extensions de la villa la Colombe. La maison du gardien sera la première à être détruite.

Une structure qui se situe sur le passage du sentier côtier va être également démolie.

Les pelleteuses en action le long du sentier. / © Pierre Vaireaux
Les pelleteuses en action le long du sentier. / © Pierre Vaireaux

 

Une histoire qui dure



Cette villa, appelée la Colombe, n'a pas toujours été un symbole de paix. Elle et son propriétaire de l'époque, l'homme d'affaire libanais Anthony Tannoury ont été au coeur de l'actualité judiciaire en 1996 comme l'explique ce reportage d'Henri Migout.
 

La Villa Colombe à Cap d'Ail


Ce chantier est demandé depuis 20 ans par la ville de Cap d'Ail. Le maire, Xavier Beck, l'assure : "cela ne va rien coûter à la commune". Les travaux sont réalisés à la charge du propriétaire de la villa qui est d'accord pour régler la facture.
 

Sur le même sujet

Un nouveau lieu de culte musulman va être construit à Nice

Les + Lus