Antibes, Nice, Menton, Cannes... Presque toutes les plages des Alpes-Maritimes rouvrent ce week-end

En principe, l'accès aux plages et au littoral est toujours interdit, mais le préfet des Alpes-Maritimes a signé ce vendredi 15 mai des arrêtés autorisant la réouverture de plages dans plusieurs communes du département, qui en avaient fait la demande.

Sur les plages autorisées à accueillir du public, la marche et la baignade seront privilégiées.
Sur les plages autorisées à accueillir du public, la marche et la baignade seront privilégiées. © Anne Le Hars, FTV
Avec les beaux jours et le soleil, la tentation de se rafraîchir, voire de nager dans la mer est grande. C'est possible dès ce week-end !  
Le littoral des Alpes-Maritimes compte 16 communes balnéaires. Toutes sauf Beaulieu, Eze, Saint-Jean-Cap-Ferrat et Villefranche-sur-Mer, avaient formulé des demandes d’autorisation d’accès à leurs plages.

Le préfet des Alpes-Maritimes a pris les arrêtés préfectoraux autorisant au cas par cas, à compter du 16 mai 2020, l’accès aux plages et aux rivages concernés pour un usage dynamique, à des fins de promenade , de baignade et d’activités sportives et nautiques individuelles


est-il indiqué dans un communiqué.
Les élus, comme Jean Leonetti, maire d'Antibes-Juan-les-Pins, ne cachent pas leur satisfaction.  

Une interdiction de principe, et des dérogations sur dossier


Le déconfinement a eu lieu ce 11 mai, mais les accès aux autres plages et au littoral restaient interdits par principe. Dès le 7 mai, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner avait expliqué la procédure :
Le week-end dernier, juste avant le déconfinement, la préfecture des Alpes-Maritimes avait indiqué avoir envoyé un courrier à tous les maires du département leur indiquant qu'il leur revenait de solliciter une dérogation au principe général d'interdiction d'accès aux plages, en produisant un dossier précis sur les mesures sanitaires qu'ils mettraient en oeuvre en cas de réouverture, pour s'assurer du respect des gestes barrières.

La baignade et la marche plutôt que la bronzette

Malgré le déconfinement, l'accès aux plages comme ici à Juan-Les-Pins reste interdit, et il reste soumis à une autorisation préfectorale.
Malgré le déconfinement, l'accès aux plages comme ici à Juan-Les-Pins reste interdit, et il reste soumis à une autorisation préfectorale. © ALH FTV
Mardi 12 mai, 16 dossiers avaient été déposés, a précisé la préfecture des Alpes-Maritimes.

En en aucun cas il ne s'agira de revenir à la situation antérieure au confinement ; tout ne sera pas permis, à n'importe quelle condition.

La nage sans plage, ou encore la levée de l'interdiction de la pratique de sports individuels en mer, à chaque fois les élus des communes littorales la Côte d'Azur se sont positionnés pour permettre l'accès à la mer au grand public.

A Menton, des plages de baignade et des plages dynamiques

Selon le maire Jean-Claude Guibal, les plages publiques de la ville rouvertes seront classées en deux catégories :Ces réouvertures de plages se feront avec un sens de circulation (une entrée et une sortie de plage). Le port du masque n'y sera pas obligatoire. Les agents de la Ville et la police municipale veilleront à ce que les règles soient respectées.
 

Pas de verbalisation pour les sportifs à Cannes

Avant que sa demande ne soit examinée par la préfecture, le maire de Cannes David Lisnard, avait déjà fait savoir qu'il ne comptait pas verbaliser les sportifs qui profitent de la grande bleue.

Pour lui, il n'est pas question de donner un procès-verbal à un surfeur qui pratique sa discipline seul, alors que les écoles et les centres commerciaux ont rouvert depuis le 11 mai.
 


Le maire de Cannes a également demandé la réouverture du littoral aux pêcheurs "à pied", les pêcheurs amateurs, mais l'accord de la préfecture reste incertain.

Plaisance à nouveau autorisée, sous conditions

Quant à la plaisance, elle est à nouveau autorisée sous conditions.
Les 16 communes ont demandé la réouverture de la navigation de plaisance à partir des ports et zones de mouillage du département. La reprise de la navigation de plaisance est autorisée pour l’ensemble des communes littorales également à compter du 16 mai 2020.

Explications du vice amiral d'escadre Laurent Isnard, de la préfecture maritime de la Méditerranée. En attendant, la prudence s'impose, avec le respect des gestes barrières et la distanciation sociale !
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement loisirs sorties et loisirs méditerranée mer nature sports nautiques sport déconfinement société